Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.25DET1.65Pariez
  • ORL1.62SAN2.32Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le Game 4 face aux Bucks, test ultime de ces Celtics

Après avoir perdu l’avantage du terrain, les Celtics doivent réagir devant leur public ce soir. Un défi qu’ils ont attendu toute la saison.

Menés 2-1 par les Bucks, les Celtics ont une partie du dos collée au mur avant le Game 4 de ce soir à Boston, mais ne sont pas effrayés par le challenge qui les attend. « C’est une super opportunité de répondre » résume l’éternel optimiste Brad Stevens. « Ça fait partie des playoffs, ça fait partie des défis psychologiques à relever. »

À lui d’établir un plan de jeu à même d’éviter une nouvelle défaite. Le technicien celte avait frappé fort d’entrée en jouant la carte Jaylen Brown et en muselant Giannis Antetokounmpo. Mais Mike Budenholzer lui a répondu en titularisant Nikola Mirotic et en envoyant le Grec aller chercher lancers-francs sur lancers-francs (40 accordés sur les deux derniers matchs), de quoi frustrer un peu plus un Kyrie Irving ciblé, pris à la gorge par George Hill, Eric Bledsoe et les prises à deux (12/40 aux tirs sur les deux derniers matchs).

« Ils ont très bien répondu » avoue Marcus Smart. « On est un peu surpris de ce qu’ils ont donné, du fait qu’ils avaient plus d’énergie chez nous. Ce sont les playoffs, ça arrive. On doit simplement s’assurer que ça ne se reproduise pas, surtout (ce soir). »

Quel visage pour ces Celtics irréguliers ?

Sa présence pourrait donner un sacré coup de boost aux Celtics, qui n’ont pas réussi à enflammer le Game 3 devant leur public – la faute en partie aux coups de sifflets des arbitres – et qui ont même tendance à rapidement douter – ils ne se sont pas remis d’un 12-0 en deux minutes en fin de troisième quart. Un problème récurrent cette année (cf. les comebacks subis en fin d’exercice) à l’opposé du sang-froid affiché ces dernières saisons (cf. les comebacks réussis).

« C’est l’intelligence qui rend une équipe bonne, très bonne » explique Brad Stevens. « Il faut avoir une communication permanente. Il y aura plus de bruit dans le TD Garden, et pas seulement du côté des fans, de notre côté aussi. Vous entendrez beaucoup de choses sur le parquet. »

Comme tous les ans, l’entraîneur veut aussi dédramatiser l’enjeu qui entoure ce genre de rencontre. « On en a tous rêvé : participer à ce genre de moment, à ce genre de série avec une super équipe. Que le meilleur gagne. On va faire quelques ajustements, et tout donner. »

Redonner confiance à Kyrie Irving, compter sur Jayson Tatum, s’appuyer sur les remplaçants, embraser le Garden, fatiguer Giannis Antetokounmpo, faire douter les Bucks. Après avoir donné l’impression en saison régulière d’attendre les playoffs, et avec les promesses de leur effectif, ce Game 4 constitue le test ultime de ces Celtics. Rendez-vous ce soir à 1h00.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés