Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

James Harden, entre artiste et intelligence artificielle

Face au Jazz, le MVP 2018 confirme qu’il est le seul rival de Giannis Antetokounmpo pour le titre de meilleur joueur de la saison. Aussi dangereux par ses dribbles, ses tirs ou ses passes, James Harden lit parfaitement la défense du Jazz, qui n’arrive pas à le freiner.

Il aurait fait un beau MVP de la nuit avec son 3e triple double en playoffs, mais nous lui avons préféré Kyrie Irving, auteur d’une prestation plus propre avec seulement deux ballons perdus contre huit à James Harden. « The Beard » a surtout réalisé un immense premier quart-temps pour placer les Rockets sur les bons rails. Bon défenseur, Ricky Rubio va en faire des cauchemars car James Harden, non content d’inscrire 17 points en 1er quart-temps, a fait tourner la boutique à merveille.

« Je l’ai déjà dit, sa manière de jouer relève de l’artistique » lâche carrément Quin Snyder au Deseret News. « Son compteur tourne en temps réel, et c’est un défi pour nous. Il fonctionne à un niveau élevé en permanence. »

« Il comprend comment on défend et il faut s’adapter sur ce qu’il a compris »

Le côté artiste de Jame Harden, c’est sa technique et le pauvre Ricky Rubio a servi de sparring-partner, au point de se faire casser les chevilles en début de match. C’est aussi sa capacité à faire la passe au bon endroit, au bon moment. Pour cela, il demande simplement à ses coéquipiers de se mettre en place. Qu’ils ne s’inquiètent pas, il les trouvera !

Et puis James Harden, c’est « comme une intelligence artificielle » pour Quin Snyder.

« On lui apprend quelque chose, il lit des choses, les apprend, les maîtrise et il avance » poursuit le coach du Jazz dans le Houston Chronicle. « En regardant sa progression sur l’année, on s’aperçoit qu’il a la capacité de reconnaître et de disséquer certaines situations, particulièrement le spacing. Il comprend comment on défend et il faut s’adapter par rapport à ce qu’il a compris. Et il va comprendre à nouveau… »

« Il réalise une meilleure saison que l’an passé »

À l’image des Bucks, le Jazz essaie ainsi d’orienter James Harden sur sa main droite. Ricky Rubio essaie. Mais James Harden a trouvé la parade, et il n’hésite pas à pénétrer main droite. C’est aux coéquipiers de Ricky Rubio de se placer au mieux pour éviter qu’il ne trouve les angles de passes vers ses shooteurs.

Mais que faire lorsqu’il vient déposer un floater au-dessus des bras immenses de Rudy Gobert…

« Je pense que James réalise une meilleure saison que l’an passé » estime Mike D’Antoni sur NBA.com. « Son premier quart-temps était incroyable. Il inscrit 17 points. Il a découpé tout le monde. Quand il se met en marche, personne n’est meilleur que lui. C’est une machine. »

Un artiste, une intelligence artificielle, une machine… Mais l’intéressé n’est pas totalement satisfait.

« On est soudés mais je pense qu’il y a des choses qu’on ne fait pas bien. Ce soir, on n’a pas fait attention au ballon. Je crois qu’on a perdu 18 ballons, et c’est trop. On ne peut pas perdre 18 ballons à l’extérieur. Ils en profiteront pour marquer des 3-points, des paniers faciles, surtout dans leur salle. On doit faire attention, prendre de bons shoots, et ça permet d’assurer le repli défensif et d’être en place. »

Pour Mike D’Antoni aussi, tout n’est pas parfait mais il estime que Houston est meilleur que l’an passé. « Je pense que Chris Paul est en bonne santé. On est clairement meilleur. On ne l’a pas encore prouvé, mais je crois qu’on peut être meilleur encore. On est aussi bon que n’importe qui, si ce n’est meilleur. C’est un bon niveau… »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés