Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BRO
PHI2:00
SAS
DEN3:00
LAC
GSW4:30
News

Quand une sélection dans une All-NBA Team pèse des dizaines de millions de dollars

Trois joueurs pourraient perdre beaucoup financièrement s’ils ne finissent pas dans une des trois équipes types de la saison.

Pour Kemba Walker, Bradley Beal et Karl-Anthony Towns, l’annonce des All-NBA Teams en fin de saison pourrait être décisive pour la suite de leur carrière et leur compte en banque. En effet, pour chacun, il y a des dizaines de millions de dollars en jeu.

Entrons dans le détail. Pour le meneur des Hornets, free agent à l’issue de la saison, une place dans l’une des trois équipes types de la saison signifierait un possible contrat de 220 millions de dollars sur cinq saisons cet été.

Si ce n’est pas le cas, alors il perdrait 30 millions de dollars et ne pourrait continuer son aventure à Charlotte « que » pour 190 millions. C’est encore plus flagrant et important s’il décidait de partir puisqu’il ne pourrait alors signer ailleurs que pour 140 millions sur quatre saisons. La différence est donc énorme : 80 millions de dollars entre une prolongation de cinq ans aux Hornets et un contrat de quatre ans dans une autre franchise !

Des prolongations au prix fort

Pour Bradley Beal, le souci se situe dans une possible prolongation de contrat, comme le rappelle ESPN. L’arrière des Wizards est sous contrat à Washington jusqu’en 2021. S’il décroche une place au sein d’une All-NBA, il pourra prolonger pour 194 millions sur quatre saisons. En cas d’échec, il n’aura que 111 millions et trois saisons sur la table. Là encore, la différence est conséquente : 83 millions. Avec la lourde blessure de John Wall et les résultats décevants dans la capitale, rien ne prouve pour le moment que Bradley Beal va vouloir prolonger, et cet écart pourrait le pousser à tester le marché dans deux ans, plutôt que de prolonger.

Dernier cas, Karl-Anthony Towns. L’intérieur des Wolves pourrait gagner 31 millions de bonus s’il parvient à chiper une place. Ce bonus était inscrit dans sa prolongation signée l’année dernière.

Au delà du fait que ces millions de billets verts sont aux mains des votants, sportivement il sera également compliqué à ces trois-là de bousculer la hiérarchie établie. Et pour cause : aucun n’est actuellement qualifié pour les playoffs…

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *