Pariez en ligne avec Unibet
  • SAC3DAL1.41Pariez
  • LA 1.2PHO4.85Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Hornets digèrent mal la dernière action face aux Nets

Battus à domicile 117-115, les coéquipiers de Nicolas Batum s’estiment lésés par l’absence de coup de sifflet sur l’ultime tentative à 3-points de Kemba Walker, contrée par Caris LeVert.

Les sifflets du Spectrum et les protestations de James Borrego n’y ont rien changé. Avec deux points de retard et cinq secondes à jouer, les Hornets ont eu une dernière occasion d’égaliser ou de remporter la rencontre face à Brooklyn. Mais sur son ultime tentative à 3-points, Kemba Walker s’est cassé les dents sur Caris LeVert, les arbitres ayant estimé que le « contre » du revenant des Nets était parfaitement valable.

Un contre du coude ?

Si le geste de Caris LeVert laisse place à la suspicion, la faute n’a pas été assez flagrante pour que les arbitres envoient Kemba Walker décider du sort de la rencontre depuis la ligne des lancer-francs. Au ralenti, il semble que le geste du joueur de Brooklyn ressemble à un parfait contre… du coude !

Sonnés par ce fait de jeu, les Hornets sont apparus terriblement frustrés par ce « no-call » après la rencontre.

« Je ne comprends pas comment il peut ne pas avoir de lancers-francs sur cette action, a déclaré Marvin Williams. « Pardonnez mon langage, mais c’est une connerie complètement folle selon moi. C’était une faute. De mon point de vue, c’était une faute ».

Pour le coach, James Borrego, la pilule passe d’autant plus mal du fait que cette défaite à la maison face à un concurrent direct pour les trois derniers spots à l’Est en vue des playoffs fait pour l’instant perdre le tie-breaker à son équipe.

« Je l’ai vu en direct et je l’ai revu après le match. Je sais ce que j’ai vu ! La ligue peut sortir son « two-minute report » demain, on en profitera tous », a-t-il lancé. « Il y a des moments où tes gars se battent, se mettent en position de remporter le match… Ce n’est pas un jeu facile à arbitrer, mais c’est extrêmement frustrant pour notre équipe, pas seulement ce soir, mais plusieurs autres soirs cette saison ».

Si Kemba Walker s’est montré moins catégorique dans ses propos, sans doute dans le but d’éviter une amende sous le coup de la frustration, Caris LeVert a quant à lui donné sa version des faits.

« Je touche le ballon en premier, après ça je ne sais pas ce qu’il a fait. Il a peut-être essayé de se jeter sur moi en tirant. Sur des actions comme ça, les arbitres sont attentifs à toutes les petites choses, notamment les mains. La meilleur chose est de montrer ses mains et s’ils sifflent, ils sifflent. Mais comme je l’ai dit, j’ai eu l’impression que c’était propre ».

Il semble en effet que Kemba Walker monte le ballon sur le coude de Cairs LeVert. Improbable, mais peut-être bien légal…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Brooklyn Nets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés