Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

« Bandwagon » : Joel Embiid pointe les fans opportunistes des Sixers

Sous l’impulsion de Joel Embiid, puis de Ben Simmons, et avec un recrutement malin et solide, les Sixers ont changé de dimensions sportive et médiatique depuis plusieurs mois.

Ils ont réalisé une excellente saison régulière, ont accroché un billet pour les playoffs avec en plus une qualification pour le second tour tandis que la personnalité d’Embiid amuse et rafraîchit le microcosme de la NBA. Mais le pivot camerounais n’est pas totalement satisfait…

« Je garde une certaine rancune car il y a trois ou quatre ans, on était la risée de toute la NBA », se souvient le pivot. « Personne n’était là, personne ne parlait de nous. Où étiez-vous tous il y a trois ou quatre ans ? »

Le All-Star n’a pas oublié les galères, les critiques et les moqueries, il ne se réjouit pas totalement du nouveau buzz qui entoure les Sixers depuis le début de saison.

« Désormais, avec notre situation, tout le monde parle de nous. Je ne vois pas la différence. Sonny Hill (légende du basket à Philly) m’a toujours dit qu’il ne faut pas trop en faire, ni pas assez. Il faut garder un certain équilibre. C’est agréable, mais je n’y prête pas attention. »

On pourrait répondre à Embiid qu’il faut bien, un jour, commencer à supporter une équipe et qu’il est rare de tomber amoureux d’une formation qui affiche un bilan de 75 victoires pour 253 défaites en quatre saisons… Mais il sans doute en tête – à juste titre – l’idée que, quand les Sixers chuteront, certains des récents fans quitteront le navire en même temps que les bons résultats. Le fameux phénomène du « bandwagon » a de beaux jours devant lui.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés