NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
MEM
GSW2:00
NOR
POR2:00
SAC
PHO4:00
LAL
OKC4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • MEM1.41GOL2.95Pariez
  • NEW1.83POR1.99Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La NBA toujours indécise sur la règle du « one-and-done »

Reverra-t-on un jour des lycéens en NBA ? L’idée fait son chemin depuis quelques années en raison de l’émergence des « one-and-done », ces joueurs qui ne passent qu’une saison en NCAA, presque par obligation, avant de rejoindre la NBA. Une règle officieuse qui nuit autant au basket universitaire qu’à la NBA avec des joueurs qui débarquent trop jeunes en NBA.

Interrogé samedi sur la possibilité de baisser l’âge d’entrée en NBA, et donc d’entériner le retour des lycéens, voici ce qu’a répondu Adam Silver.

« Sur le sujet des « one-and-done », je pense qu’il y a beaucoup à faire encore. Il existe une commission mise en place par la NCAA, dirigée par l’ancienne Secrétaire d’Etat Condoleezza Rice, et elle inclut des présidents d’université, des directeurs sportifs, des anciens joueurs NBA, et ils ont une vision globale du problème.

Comment aider les plus jeunes avant même qu’ils jouent à l’université ?

Nous avons conscience que nous ne pouvons pas opérer seuls pour ce problème. Quand on impose un âge minimum avec l’union des joueurs, ça a un impact sur le basket universitaire. On en discute avec la commission de Condoleezza Rice, et de ce que j’ai compris, ils annoncerons leurs conclusions au printemps, et nous serons intéressés de voir ce qu’il en sort.

Pour notre part, franchement, c’est conflictuel. Nous ne sommes pas dans une période de négociations de la convention collective, habituellement utilisée pour ce genre de problème. Mais Michele Roberts et moi sommes d’accord sur le fait que ça ne doit pas nous empêcher d’en discuter maintenant. Résultat : nous avons eu des réunions avec l’union des joueurs dans lesquelles nous partageons des données sur la réussite des jeunes joueurs lorsqu’ils arrivent en NBA. On parle beaucoup de la formation des jeunes, et on se demande comment les aider avant même qu’ils n’arrivent à l’université.

Plus de jeunes joueurs mais qui pour les encadrer ?

De notre côté, nous estimons que la Draft est meilleure quand on a la possibilité de voir ces jeunes jouer à un haut niveau avant de venir en NBA. D’un autre côté, on pense que la question est de savoir, en termes de succès immédiats, si ce n’est pas mieux pour nous d’interagir avec eux lorsqu’ils sont plus jeunes. Serons-nous meilleurs s’ils viennent en NBA à 18 ans, en utilisant la G-League pour leur formation et leur apporter du temps de jeu ? Tout en sachant que pour les meilleurs d’entre-eux, il ne fait aucun doute qu’ils pourraient être performants dès 18 ans.

Enfin, la dernière chose, c’est que j’entends nos joueurs nous dire qu’il ne faut pas oublier nos vétérans. Pas uniquement en termes de temps de jeu, mais ils ont un rôle important pour encadrer nos jeunes dans un rôle de mentor. Ils sont importants dans le vestiaire, ils sont importants à l’entraînement. Ce qui signifie, si on ramène l’âge d’entrée de 19 à 18 ans, que la NBA va se rajeunir. On ne veut rien précipiter. Je pense donc qu’on peut passer davantage de temps à en parler avec l’union des joueurs, les joueurs de manière individuelle, les dirigeants, afin d’essayer de vraiment comprendre les pour et les contre de changer l’âge minimum. »

LEXIQUE

One-and-done : Se dit d’un joueur qui n’effectue qu’une saison universitaire pour rejoindre la NBA. Depuis 2010, tous les premiers choix de la draft ont été des « one-and-done », comme Kyrie Irving, Ben Simmons ou encore Anthony Davis.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés