Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Spurs chanceux face à Denver

Vingt-quatre heures après leur défaite sur le fil face à Boston, les Nuggets subissent un autre revers crève-coeur. LaMarcus Aldridge (30 points, 5 rebonds) et les Spurs ont effectivement tenu bon en fin de match, la faute à pas de chance pour Will Barton qui voit son tir à 3-points pour la gagne entrer… puis ressortir du cercle (106-104) ! San Antonio enchaîne une deuxième victoire de rang, et reste même sur quatre succès en cinq matches.

Manu Ginobili toujours là

Malgré les absences de Mason Plumlee et Wilson Chandler, les Nuggets prennent leur match par le bon bout avec un 8-4 conclu d’un 3-points de Nikola Jokic. Denver rentre même ses 5 premières tentatives de loin pour mener la vie dure aux Spurs. Ces derniers répliquent avec Pau Gasol qui redonne l’avantage à San Antonio. Et les papys font de la résistance avec 6 points en 30 secondes de Manu Ginobili après un 3-points qui suit un and-one. Le 1er quart se termine néanmoins avec un petit bijou : une passe magistrale de Nikola Jokic dans le dos pour Trey Lyles. Les Nuggets restent à hauteur après le 1er quart (30-30).

Malik Beasley prend la baseline et s’en va enfourner un dunk puissant sur la raquette des Spurs pour lancer ce 2e quart comme il se doit. Les Spurs tiennent le coup sur leurs classiques, avec un 3-points de Parker et un post up d’Aldridge. Ce dernier en remet une couche dans le petit périmètre et San Antonio vogue sereinement vers la mi-temps. Après leur 1ère mi-temps (triste) record face à Philly avec 31 points, les Spurs ont retrouvé du mordant en attaque, et ils comptent un avantage de cinq longueurs (60-55).

La gamelle qui fait mal pour Will Barton

C’est une toute autre limonade en 3e quart ! Si les Spurs gardent le contrôle et vont même prendre 7 points d’avance sur une belle relation intérieur-intérieur entre Pau Gasol et LaMarcus Aldridge, ce sont bien les Nuggets qui ont le vent en poupe. Gary Harris sonne la révolte pour Denver, et c’est sur un coast-to-coast de ce dernier (après un air ball de Kyle Anderson) que les Nuggets égalisent après 6 minutes. Denver est sur un 11-0 et il faut un 3-points de Davis Bertans dans le coin pour débloquer le compteur. Un dernier panier dans la peinture de Jokic permet aux visiteurs de mener avant le dernier quart (81-80). Mais rien n’est joué !

Et le 4e quart est tout aussi indécis. Avec 18 changements de leaders, ce match est fou. Trey Lyles trouve la brèche pour conclure au dunk mais Kyle Anderson lui répond, à son rythme, mais avec deux paniers de haut niveau contre la planche. On entre dans le crunch time et les Spurs semblent avoir pris le dessus, surtout quand Patty Mills donne 5 points d’avance à moins d’une minute à jouer. Ginobili y va de son acrobatie et Denver est dans les cordes à 37 secondes du terme. Jamal Murray rentre un 3-points culotté mais l’ultime tentative pour la gagne de Will Barton fait gamelle. Les Nuggets doivent s’incliner sur le fil (106-104).

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés