Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Dwight Howard livre sa vérité sur sa dernière année compliquée à Orlando

Il y a cinq ans, le Magic vivait un véritable psychodrame dont les acteurs principaux étaient Dwight Howard et Stan Van Gundy. Finalement, le premier sera transféré aux Lakers, et le second sera coupé. Depuis ? SVG est devenu l’homme fort des Pistons, Howard est revenu chez lui, à Atlanta, après un échec à Houston et Orlando ne s’est jamais remis de ses départs.

Cinq ans plus tard, le pivot a décidé de donner sa version des faits dans une interview fleuve accordée à The Undefeated.

« Je déteste revenir sur cette histoire, et il s’est passé beaucoup de choses à Orlando dont personne n’a jamais parlé » annonce-t-il. « Avant même que la saison débute, pendant le lockout, j’avais confié en privé que je voulais changer de vie. J’en avais parlé à Jameer Nelson et Otis Smith (le GM). Cela n’avait rien à voir avec Stan Van Gundy, ni les joueurs. Cela n’avait rien à voir avec Orlando. J’avais simplement le sentiment d’être dans un petit confort, et j’en voulais davantage pour moi et la partie basket. »

« Au réveil, ils me disent qu’ils ne me transfèrent plus »

En clair, Dwight Howard demande à partir…

« Ils m’ont dit qu’ils allaient essayer de me transférer » poursuit le pivot. « Je pensais que ça allait arriver, et ils sont venus me le dire : « On va te transférer ». Ils m’ont serré la main et dit : « Que Dieu te bénisse. Tu as été là pendant 8 ans, et tu as fait du super boulot. » Ils m’ont demandé d’aller serrer la main de mes coéquipiers. J’y suis allé, je leur ai serré la main, et je leur ai dit que j’allais être échangé. Le lendemain, au réveil, ils m’ont dit qu’ils ne me transféraient plus. »

Sans surprise, c’est à Brooklyn qu’il devait faire ses valises.

« C’était juste après la fin du lockout, et j’étais censé être transféré juste avant le training camp. Je leur ai demandé de me transférer à Brooklyn, et je pensais que ça allait se faire. Ils ont décidé de ne pas me transférer, et c’est à partir de là que c’est devenu un enfer. Les gens disaient que je faisais ceci ou cela dans le vestiaire. Mais je n’ai jamais été ce genre de gars. J’ai dit à mon agent : « Ecoute, ils veulent que je reste là, et je vais donc rester jusqu’à la fin de saison, et je prendrai une décision après. N’allons pas au clash. N’en parlons plus. » C’est ce qu’on a fait mais chaque jour, il y avait une histoire différente dans les journaux. Je n’étais pas du genre à me focaliser sur ce qui se disait, et je ne pensais qu’à essayer de gagner avec cette équipe. »

Au final, ce qui l’a déçu, c’est que ce « mélodrame » a laissé croire qu’il tenait absolument à quitter Orlando.

« Il se passait beaucoup de choses en coulisse, et je me sentais mal car ils essayaient de me monter contre Orlando. Ne me montez pas contre des gens pour qui je me battais tous les jours, en essayant de construire quelque chose. Mais ça s’est terminé comme ça. J’adore tout à Orlando, et j’étais toujours dehors, à essayer de faire plaisir à n’importe quel gamin. Je devais changer cette ville. Changer la manière dont ils voyaient le basket. Changer la manière dont ils voyaient les basketteurs. C’était mon objectif. Je pensais y parvenir quand j’étais là-bas. Jameer, Hedo et les autres y participaient aussi. Et lorsque tout ça est arrivé, ça m’a blessé. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires