Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Bleus ne calculent pas et s’imposent (76-75) face à la Serbie

tony-parkerFaux rythme, calcul… Tous les qualificatifs ont été utilisés pour une rencontre pourtant disputée avec envie par les deux équipes. Et c’est malgré tout la France qui remporte ce match (76-75).

Elle a confirmé les intentions défensives montrées face à la Chine et en attaque, il y a eu de jolies choses de la part de joueurs jusqu’ici dans le dur, comme Nicolas Batum (malheureusement toujours à l’extérieur) ou Joffrey Lauvergne. Nando De Colo (22 pts) et Boris Diaw (11 pts, 9 rbds, 9 pds) ont eux assuré alors que Tony Parker inscrivait le tir de la gagne.

Huit premières minutes de haut niveau pour la France

La rencontre débute sur de très bonnes bases pour les Français, qui mettent une pression d’entrée aux Serbes. Boris Diaw et Tony Parker provoquent des décalages dont profite Nicolas Batum, parfait derrière l’arc.

Nando De Colo continue lui son travail de sape en transition. Défensivement, la France est solide alors que les joueurs de Sasha Djordjevic ne sont pas en rythme ou contraints de prendre des tirs difficiles. Les Bleus mènent 18-4 après 5 minutes, le moment choisi par Vincent Collet pour faire ses premières rotations.

Encore une fois, et c’est une constante depuis la préparation, c’est le début des difficultés pour la France. Sur un retard défensif, Thomas Heurtel concède un tir primé de Milos Teodosic, le même qui distille une passe décisive pour Nikola Kalinic sous le cercle.

Malgré cette baisse de régime, la France conserve l’avantage, 26-17, à la fin du premier quart-temps. À noter que ses sept balles perdues coïncident avec sept points offerts à la Serbie.

La Serbie se reprend

Au retour, les Serbes confirment leur meilleure détermination. Miroslav Raduljica est toujours aussi difficile à arrêter sous les panneaux et ses coéquipiers ne manquent pas de profiter des pertes de balles françaises pour créer du jeu rapide. Stefan Jovic ou Bogdan Bogdanovic à trois reprises derrière l’arc, Milos Teodosic seul en coast-to-cast pour le cercle.

La bonne nouvelle, c’est l’agressivité constante des Français, à l’image des 4 fautes de Nikola Jokic. Progressivement, ils retrouvent un meilleur visage, aidés par une belle adresse aux lancers-francs et un Rudy Gobert bien présent en défense. À la mi-temps, les joueurs de Vincent Collet limitent les dégâts et mènent 40-36.

Le troisième quart-temps confirme la montée en régime de l’équipe serbe. Si les Bleus tiennent dans les premières minutes, grâce à l’adresse de Nando de Colo et la polyvalence de Boris Diaw, leurs adversaires grignotent du terrain dans le sillage de Miroslav Raduljica et Milan Macvan.

Par la suite, les Serbes profitent aussi des oublis à trois-points et Nemanja Nedovic, Bogdan Bogdanovic et Stefan Markovic ne les laissent pas passer. Vincent Collet joue petit avec Joffrey Lauvergne et Flo Piétrus, et c’est très difficile face à Vladimir Stimac ou Miroslav Raduljica. Ces derniers finissent par prendre l’avantage, aidé par un tir primé de Teodosic. Heureusement, Mike Gelabale répond de loin et l’écart n’est que de trois points en faveur de la Serbie à l’interlude, 60-57.

Nando De Colo intenable, Boris Diaw omniprésent

Pour une équipe censée avoir envie de perdre, la Serbie attaque tout de même très bien le dernier quart-temps. Malgré Charles Kahudi et Flo Piétrus, les Bleus sont toutefois moins dedans défensivement et il faut tout le culot de Nando De Colo pour maintenir la sélection dans le match.

En galère depuis le début des Jeux, Thomas Heurtel libère tout de même la situation avec une passe pour Joffrey Lauvergne au dunk et un trois-points en première intention bien audacieux. Il adresse un nouveau service au pivot des Nuggets et la France recolle à un point (68-67). Mais les Serbes ne lâchent rien, à l’image de Miroslav Raduljica sous le cercle et l’écart se creuse de nouveau.

Heureusement, Boris Diaw (énorme ce soir) provoque une faute avec le panier et maintient les Bleus dans le match. Lors des trois dernières minutes, Vincent Collet renvoie son cinq et c’est Nando De Colo et Tony Parker qui font sensation en attaque, le meneur des Spurs inscrivant un tir à 6 mètres à la sonnerie. La France repasse devant et provoque une nouvelle perte de balle de Bogdanovic pour assurer la victoire.

Les Bleus sont quasiment en quart de finale, évitant un match dangereux contre le Venezuela. Certes, ils n’ont pas calculé, mais Nicolas Batum, Joffrey Lauvergne et d’autres ont retrouvé du rythme et c’était peut-être le plus important.

http://www.dailymotion.com/video/x4o6683

[boxjo boxscore_10-08_SRB-FRA]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés