Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Bulls s’expliquent sur le transfert de Derrick Rose

Le premier coup de théâtre de cet été est venu de Chicago. Les Bulls ont décidé d’envoyer Derrick Rose à New York, récupérant au passage Robin Lopez, Jose Calderon et Jerian Grant. Surtout, c’est une page qui se tourne à Windy City, qui se sépare du visage de la franchise depuis huit ans.

Le problème, et on le sait tous, c’est que Derrick Rose a passé beaucoup de temps à l’infirmerie depuis son titre de MVP en 2011, et même s’il a tout de même pu jouer 66 matches cette année, il n’est jamais revenu à son vrai niveau. Clairement, c’était devenu un casse-tête pour des Bulls qui ont toujours fait en fonction de lui depuis son arrivée en 2008.

« Ces cinq ou six dernières années, tout était clair avec Derrick » explique Gar Forman, le GM de Chicago. « En d’autres mots, quand on mettait l’équipe en place, la première question qu’on se posait c’était de savoir si nos choix allaient coller avec Derrick. »

Une équipe plus jeune et plus athlétique

Hélas, Derrick Rose n’est plus le joueur qu’il a été, et les Bulls, qui ne sont pas là pour faire dans la nostalgie, ont donc décidé de se séparer de l’enfant de Windy City pour repartir du bon pied. Le MVP 2011 qui quitte Chicago, c’est une page qui se tourne pour la franchise, qui a raté les playoffs pour la première fois depuis 2008.

« Derrick signifie énormément pour cette organisation, cette ville et cette équipe. Il a eu à traverser beaucoup de choses avec ces blessures, pour revenir à son niveau » ajoute Gar Forman. « Mais quand on réfléchit à notre plan et à l’avenir, on a estimé que ce premier pas avait du sens pour nous. On a le sentiment qu’il faut qu’on commence à se rajeunir et à être plus athlétique. »

La fin d’une époque

Derrick Rose s’en va, et Calderon, Lopez et Grant arrivent. Ce dernier est peut-être l’élément le plus intéressant d’un lot pas très excitant sur le papier. Jerian Grant a seulement 23 ans, et a déjà montré de belles choses à New York pour sa saison rookie. De la jeunesse et de l’athlétisme, tout ce que veulent les Bulls désormais.

« Il y a un an, il était très très haut dans notre plan de draft. C’était quelqu’un qu’on espérait voir glisser jusqu’à notre choix » explique Gar Forman. « On a beaucoup bossé pour lui. C’est le genre de joueur qui colle avec ce qu’on a pour objectif. Il est bon en transition, il a un bon rythme et on pense qu’il est bon sur pick and roll. »

Les Bulls, qui perdent également Justin Holiday dans l’affaire, restent tout de même les grands perdants de cet échange à première vue. Plus que la perte d’un meneur à 16 points et 5 passes de moyenne, c’est surtout une partie de l’identité de la franchise qui disparait avec ce transfert, et ça pourrait se poursuivre avec le possible départ de Joakim Noah.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *