Pariez en ligne avec Unibet
  • MEM1.34GOL3.3Pariez
  • NEW2.41POR1.58Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2016 : Buddy Hield, le shooteur en série

buddy-hieldMeilleur joueur universitaire de l’année, Buddy Hield a parfaitement boosté sa cote durant la March Madness, avec plus de 25 points de moyenne et des pourcentages étonnants pour un arrière (53.9% à deux points et 46.2% à trois points). 

Pris sous l’aile protectrice de Kobe Bryant, avec qui il a partagé plusieurs sessions d’entraînement particulier, il est sans conteste le meilleur shooteur de la prochaine draft. Ses prouesses sous le maillot des Sooners l’ont prouvé tout au long de la saison. Et il en a même remis une couche lors d’un de ses nombreux workouts, battant le score de Jamal Murray, la gâchette de Kentucky.

« On a dû changer la plupart de nos exercices de shoots qu’on utilisait depuis vingt ans, » avance Steve Henson, assistant coach à OU. « Parce qu’ils étaient devenus trop faciles pour lui. Avant, on les faisait réussir trois tirs à trois points de suite, sur cinq spots différents, en 90 secondes. Mais Buddy en est arrivé au point où il réussissait tous ces tirs à la suite, sur sept spots et parfois même deux fois sur un huitième spot. C’est tout simplement phénoménal ! »

Un shooteur invétéré

Il faut dire que pour Buddy Hield, le matériel haut de gamme de la NCAA, et maintenant de la NBA, est une tentation trop grande. Après avoir appris à shooter sur des paniers qu’il construisait lui-même sur son île natale des Bahamas, Hield est un shooteur invétéré.

« Quand Buddy avait 15 ans, il jouait dans un tournoi appelé Vitamalt [à Freeport, aux Bahamas], » raconte la mère de l’arrière, Jackie Swann, dans Sports Illustrated. « Et ma fille m’appelle et me dit : « la police a attrapé Chavez [un des frères de Buddy]. » J’ai demandé pourquoi. Elle m’a rétorqué qu’il avait encore couru autour du terrain après que Buddy ait réussi un tir à trois points. Et ils l’ont jeté dehors ! »

Pas forcément bon shooteur à ses débuts, Buddy Hield a peu à peu pris goût à la célébration tout à fait spécifique de son frère. Et à force de travail et de répétition, il est ainsi devenu très efficace derrière l’arc. Revenu sur le campus de Norman pour sa dernière année senior, il a également ajouté le shoot en sortie de dribble à sa panoplie offensive. Le commentaire d’un scout NBA sur ses limites dans le domaine l’avait touché en plein coeur…

« Ça m’avait un peu mis la honte, parce que je suis toujours à la salle. Mais il fallait assumer. Soit j’encaissais cette critique et je trouvais une solution, soit je l’ignorais. Et je suis content d’avoir réparé le problème. »

Actuellement projeté dans le Top 5, Buddy Hield est envoyé dans une zone indéfinie entre Boston, Minnesota et Phoenix. Derrière Ben Simmons et Brandon Ingram, il sera pourtant bien l’un des joueurs les plus attendus.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés