NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Equipe de France : le bilan individuel de la préparation des Bleus

Préparation Euro masculin 2015 France-SerbieAprès un tour de France et 10 matches de préparation (8 victoires – 2 défaites), l’équipe de France va démarrer son Eurobasket le 5 septembre, face à la Finlande. Depuis le 20 juillet, les Bleus travaillent autour de Vincent Collet pour ne pas rater cette compétition à domicile. Le but est simple : garder la couronne européenne acquise en 2013 et se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio en atteignant la finale.

Retour sur les performances des 12 joueurs durant ce mois de préparation.

ILS ONT IMPRESSIONNÉ

prepa-nando-de-colo

De retour en Europe, Nando De Colo s’est affirmé comme l’un des tous meilleurs scoreurs du Vieux Continent et il l’a prouvé lors de cette préparation. Vif et agressif vers le cercle, le Ch’ti a passé un cap et son intronisation dans le cinq majeur montre que Vincent Collet le voit désormais comme un cadre majeur de l’équipe de France.

Des questions subsistent sur son association défensive avec Tony Parker mais la préparation n’a rien révélé d’insurmontable. D’autant que les Bleus ont des armes pour s’adapter.

prepa-rudy-gobert

Depuis le quart de finale de la dernière Coupe du Monde, Rudy Gobert ne fait que progresser. Dans cette préparation, il a brillé en tant qu’intimidateur défensif et gobeur de rebonds. Son activité incessante semble toujours dingue pour un joueur de sa taille.

Reste à canaliser cet enthousiasme qui le pousse parfois à faire des fautes trop rapides pour aller chercher des ballons pas toujours indispensables. Surtout que le forfait d’Alexis Ajinça prive la France d’un autre géant toujours utile dans les joutes FIBA.

ILS ONT EU DES HAUTS ET DES BAS

prepa-tony-parker

Pour Tony Parker, l’important était d’arriver en bonne forme physique pour le début de compétition. Gêné une bonne partie de la saison par des problèmes aux ischio-jambiers, le meneur a montré qu’il n’avait pas perdu sa pointe de vitesse et qu’il pouvait toujours sonner la charge au besoin.

Le reste du temps, il a plutôt géré, restant souvent sur le banc ou se contentant de créer pour ses camarades.

prepa-boris-diaw

Difficile de juger Boris Diaw sur des rencontres de préparation, où l’enjeu est inexistant et la pression manquante. Parfois totalement effacé sur le plan offensif, parfois nonchalant, le capitaine s’est pourtant montré précieux dans les moments importants, comme lors du dernier match face à l’Allemagne.

prepa-nicolas-batum

Comme Boris Diaw, Nicolas Batum a été fidèle à ses bonnes (et moins bonnes) habitudes. Toujours capable d’attaquer le cercle, de dégainer de loin ou de créer lorsqu’il est en confiance, il a alterné les prestations offensives de qualité avec d’autres sorties beaucoup plus ternes. Espérons qu’il soit plus constant lorsque les choses sérieuses commenceront.

prepa-joffrey-lauvergne

On a souvent senti Vincent Collet agacé par ses oublis défensifs et sa volonté de briller, qui ne collait pas toujours avec les besoins de l’équipe. Le départ d’Alexis Ajinça lui a sans doute fait du bien. Avec un rôle clair dans la hiérarchie, derrière Rudy Gobert, le joueur de Denver semblait plus serein et ses performances ont été plus convaincantes.

prepa-mickael-gelabale

Titulaire depuis de nombreuses campagnes internationales, Mickaël Gelabale a vu Nando De Colo bousculer la hiérarchie sans se plaindre. Ce n’est pas le genre de la maison. En vieil habitué de l’équipe de France, le Guadeloupéen a su s’adapter à ce rôle de joker, rentrant les tirs qui lui venaient tout en défendant dur lorsqu’il le fallait. Du classique.

prepa-evan-fournier

Pas certain de faire l’Eurobasket en début de préparation, Evan Fournier semblait un peu mal à l’aise. Vincent Collet rappelait d’ailleurs souvent qu’il devait se réadapter au jeu FIBA, lui qui était désormais habitué aux grands espaces de la NBA.

Néanmoins, son poignet et sa facilité technique ont vite refait surface, notamment en Serbie, alors que ses camarades peinaient. Nando De Colo désormais titulaire, il aura la charge d’apporter une étincelle créative en sortie de banc et il a prouvé qu’il pouvait tout à fait jouer ce rôle.

prepa-antoine-diot

Fidèle soldat de Vincent Collet, Antoine Diot semblait en retrait lors des 2/3 de la préparation. Face à l’Allemagne, il a toutefois montré pourquoi le sélectionneur lui faisait tant confiance. Toujours limité au niveau de la création, il reste une peste qui peut ralentir le meneur adverse tout en rentrant des tirs de loin qui font mal.

Sans compter qu’il apporte toujours ce surplus d’agressivité qui aide à relancer les Bleus dans des moments de flottement.

prepa-charles-kahudi

On pensait le voir sacrifier au profit de Thomas Heurtel mais Vincent Collet l’a finalement préféré au meneur. Roc défensif capable de venir calmer un extérieur adverse qui monterait un peu trop en température, « l’Homme » a aussi prouvé qu’il pouvait apporter son écot en attaque avec une jolie adresse de loin.

prepa-florent-pietrus

Comme pour les autres vétérans de l’équipe, cette longue préparation ne nous a pas appris grand chose sur Florent Pietrus. Effacé offensivement et très maladroit de loin, l’intérieur de Nancy a assumé ses missions défensives tout en portant son éternelle agressivité sur l’homme et au rebond.

IL DÉCOUVRE L’ÉQUIPE DE FRANCE

prepa-mam-jaiteh

Il devait simplement découvrir le groupe France pour le futur. Finalement, le forfait d’Alexis Ajinça lui offre une place pour l’Eurobasket. Il ne devrait pas avoir beaucoup de temps de jeu mais ses quelques entrées ont démontré son sens du placement offensif et son opportunisme.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires