Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Charles Barkley, Derek Fisher, Cleveland… Robert Horry sort la machine à tacles

Invité du Boomer and Carton Show, Robert Horry, le septuple champion NBA, a donné son avis sur plusieurs sujets qui le concernent plus ou moins directement.

Pour commencer, il est revenu sur son transfert des Rockets en 1996 qui l’avaient envoyé aux Suns en compagnie de Chucky Brown, Mark Bryant et Sam Cassell en échange de Charles Barkley.

« C’est quelque chose dont Sam Cassell et moi parlons tout le temps. S’ils avaient fait venir Kevin Willis et Eddie Johnson [signés plus tard], pour les associer à Sam et moi, ça aurait largement suffi. Finalement, ils ont fait venir Barkley, un gars qui n’aime pas s’entraîner et qui ne travaille pas dur. Ça a été clairement dit par Michael Jordan. Ils nous auraient eu nous avec deux vétérans et nous aurions eu une super équipe. Mais non, ils se sont dit : ‘Tiens, faisons venir Charles’ et là, mince, vous réalisez que Charles n’a jamais rien gagné avec Phoenix ni avec Philly. Parfois, les grands joueurs ne rendent pas une grande équipe meilleure. »

« Derek Fisher n’aurait rien pu me dire »

Au final, les Rockets échoueront face au Jazz en finale de conférence. Quant à Horry, il ne restera que quelques semaines à Phoenix avant d’être échangé aux Lakers (également éliminés par le Jazz au second tour) où il fera la connaissance d’un rookie du nom de Derek Fisher.

Ensemble, ils gagneront 3 titres, mais Horry n’est pas convaincu de la reconversion opérée par son ancien coéquipier, désormais coach des Knicks.

« Si vous avez joué au basket avec moi et que tout à coup, vous devenez mon coach, vous n’allez absolument rien pouvoir me dire car vous aurez la même expérience que moi. Pourquoi me coacheriez-vous ? C’est une chose que je déteste. J’aime Derek, mais pourquoi le faire venir pour coacher des joueurs contre qui ou avec qui il a joué ? Il n’y a rien que vous puissiez m’apprendre. »

Une théorie un peu étrange puisque certains des meilleurs coaches actuels n’ont jamais posé le pied sur un terrain NBA et que Jason Kidd, a réalisé une très bonne saison avec les Bucks alors que certains de ses joueurs ont été ses adversaires dans le passé.

« Cleveland me fait penser aux Cavs de 2007 et aux Sixers de 2001 »

Fort de ses sept titres de champion NBA, « Big Shot Rob » a également donné sa vision sur la finale qui se dispute actuellement. Là encore, bien que cette fois-ci, quelqu’un trouve grâce à ses yeux (en l’occurrence, LeBron James), son avis détonne.

« Le parcours de LeBron est impressionnant. Ça me rappelle deux autres gars : le LeBron de 2007 quand il avait emmené cette équipe en finale, la première équipe des Cavs, et puis Allen Iverson lorsqu’il avait mené les Sixers en finale. Quand vous avez un casting de moins que rien, de gens que vous ne pourriez même pas nommer, à l’exception de Dikembe Mutombo pour les Sixers, et que vous parvenez à les mener, sur votre dos, jusqu’en finale, en faisant tout offensivement et défensivement, c’est unique. »

Si les coéquipiers de LeBron James (tout comme Fisher et Barkley) apprécieront sans doute, LBJ aura sans doute a cœur de prouver à Horry qu’il se trompe puisque les deux exemples qu’il prend sont ceux de joueurs qui n’ont pas remporté le titre ces années-là.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés