Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.73UTA2.12Pariez
  • LOS1.8LA 2.02Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

LeBron James : le Top 5 de ses triple double en playoffs

150115_lakers_v_cavaliers_143Auteur de son 12e triple double en playoffs, LeBron James s’impose aujourd’hui comme le deuxième joueur le plus prolifique de l’histoire derrière de Magic Johnson.

Dans ces douze rencontres en 3D, le double MVP des Finals affiche un bilan de neuf victoires et trois défaites et ses triple double sont tous plus impressionnants les uns que les autres. Parmi ses neuf succès, cinq performances sont à retenir, et on vous rafraîchit la mémoire.

Le plus précoce

Après deux saisons vierges, James arrive enfin en playoffs en avril 2006. A 21 ans et pour son premier match en carrière, il va réaliser une performance historique : 32 points, 11 rebonds et 11 passes. Il devient le troisième joueur de l’histoire à réussir un triple double pour son baptême du feu en playoffs, après Magic Johnson et Johnny McCarthy. Des débuts fulgurants sur le devant de la scène pour un joueur qui s’était fait attendre, et qui n’a pas déçu.

Vidéo en cours de chargement...



Le plus dominant

En 2010, James a changé de statut. Il est désormais double MVP de la ligue et favori pour la couronne suprême. Avec Shaquille O’Neal et Antawn Jamison notamment, il va dominer les Bulls au premier tour. Son Game 4 est un petit bijou de maîtrise et de domination puisqu’il compile, en seulement 36 minutes, 37 points à 11/17 au shoot, 5/8 à 3-pts, 12 rebonds et 11 passes. Il offre une impression de puissance et de sérénité rarement vues chez lui.

Le plus victorieux

Le Heat mène 3-1 en Finals, le titre tant recherché est tout proche et le « King » va mettre un point d’honneur à conclure la série. Déjà décisif le Game 4 avec ses crampes en fin de rencontre, il va cette fois être en pleine forme physique. Face à Kevin Durant, il délivre 26 pts, 13 passes et 11 rebonds. Miami remporte la deuxième bague de son histoire et James est élu MVP des Finals après presque 10 ans d’échecs et de déceptions.

Le plus décisif

Peut-être le plus beau de sa carrière, car en Finals contre les Spurs, devant une adversité monumentale. Dans un Game 6 de légende marqué par le shoot à 3-pts de Ray Allen, James rend une fiche statistique de 32 points, 11 passes et 10 rebonds. C’est le quadruple MVP qui va sonner la révolte dans le dernier quart-temps, jusqu’à en perdre son bandeau. Il emporte avec lui ses coéquipiers pour un comeback improbable qui prive Tim Duncan et sa bande de la bague de champion. Ce triple double dans un des plus beaux et grands matches de l’histoire prend une dimension mythique.

Le plus récent

Déjà énorme dans le Game 2 contre les Hawks, le gamin d’Akron récidive à domicile avec des chiffres délirants : 37 pts, 18 rebonds, 13 passes. Certes, il n’a pas été adroit, manquant ses 10 premiers tirs, mais il a su mettre les shoots importants. De plus, en allant 20 fois au rebond pour 18 prises, il ne s’est pas déplacé pour rien dans la raquette. Il a terminé le match avec des crampes, preuve qu’il est humain. Enfin, seulement une fois que le buzzer a retenti.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés