Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Mavericks encore en vie

https://www.youtube.com/watch?v=0IqBXDS3IocFace à des Rockets moins fringants et portés par un vrai sursaut d’orgueil, les Mavericks ont remporté ce Game 4 pour éviter un humiliant sweep dans le derby.

Monta Ellis (31 points) et, plus globalement, tout l’équipe de Mark Cuban ont été très bons (121-109). Dallas évite donc le coup de balai et s’offre un Game 5 à Houston. Difficile de penser que la série est complètement relancée mais Dallas n’est pas mort.

Les deux visages des Mavericks

Les Rockets vont réaliser une entame de match presque parfaite. Ils ne forcent rien à l’extérieur et appuient dans la raquette. Dwight Howard continue son show avec des alley-oop, James Harden impose et dicte le rythme de la rencontre et Houston domine aussi en contre-attaque. Les Mavericks ne mettent rien aux lancers-francs et les voilà déjà menés 25-34. Les Rockets ont shooté à 68% ! On peut toutefois souligner le bon passage d’Al-Farouq Aminu en défense, sur Harden. L’extérieur a particulièrement gêné le barbu le plus célèbre de la ligue.

Le deuxième quart-temps est plus haché. Entre deux pénétrations de Corey Brewer, les coups de sifflet pleuvent et cassent le rythme. Ça profite aux Mavs qui passent un 14-5. Avec de l’agressivité en plus, Dallas termine la mi-temps de la meilleure des manières. En prenant les commandes de la partie (61-53), les hommes de Rick Carlisle ont prouvé qu’ils pouvaient bousculer la bande à Harden. En 24 minutes, ils ont montré le meilleur et le pire de ce qu’ils peuvent proposer en terme de basket.

Houston a lâché… pour mieux rebondir et se qualifier à domicile ?

La pause va endormir les joueurs de Kevin McHale. Le début de seconde mi-temps est très mauvais entre shoots manqués, possessions mal gérées et défense flottante. Si les champions 2011 avaient été plus adroits à mi-distance, ils auraient tué le match. Monta Ellis a pris le contrôle des opérations alors que les Rockets ont laissé leur adresse au vestiaire. L’écart va donc se stabiliser autour de 20 points. Fort logiquement, cette domination ne va pas plaire aux Rockets, impulsifs, qui vont récolter des fautes techniques. Une attitude qui laisse présager qu’ils avaient lâché mentalement le match en troisième quart-temps. Sans un dernier effort, la marque aurait été plus lourde.

Après tout, la série sera de nouveau dans la salle de Houston lors de la prochaine manche et les Rockets ont encore trois chances de plier la série. Pourquoi donc risquer une imprudence (blessures, fatigue accumulée) dans un hypothétique comeback (121-109) ? Ce n’est pas romantique comme perspective, mais les playoffs sont le royaume des pragmatiques.

Avec 54% de réussite, les Mavs ont déroulé offensivement, en gagnant également la bataille des rebonds, mais Houston a bien aidé avec une intensité moindre. La série n’est pas relancée, mais au moins, elle gagne encore en intérêt et permet d’apprécier encore 48 minutes de basket dans le Texas.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *