NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Gordon Hayward bien plus confiant depuis son stage avec Team USA

Gordon-Hayward-Paul-George-USA-Basketball-Utah-Jazz-FIBA-World-Cup

Malgré sa non-sélection pour la Coupe du Monde, Gordon Hayward garde un excellent souvenir de son expérience au sein du groupe américain. Sur son site personnel, régulièrement alimenté, le Jazz affirme d’ailleurs que ce travail estival a renforcé sa confiance en ses capacités.

« C’était génial de travailler avec ces joueurs talentueux et les coaches de l’équipe. » écrit-il. « Coach Krzyzewski et Coach Thibodeau sont très minutieux – à la manière de Brad Stevens, mon coach à Butler. Ils s’assurent que tu es concentré sur chaque détail, précis et affûté. Quand nous nous entrainions, ce n’était pas forcément de longues sessions mais c’était intense. J’aime ça. Quand tu t’entraines, cela doit être précis et dur. »

« J’ai eu d’excellents retours des coaches »

À 24 ans, Gordon Hayward est un des gros espoirs du basket américain et du Jazz. Tout juste titulaire d’un contrat maximum, à hauteur de 16 millions par an, l’ailier devra assumer ces nouvelles responsabilités et dans cette optique, il a pu s’inspirer de certains de ses coéquipiers.

« J’ai eu d’excellents retours des coaches, » poursuit-il « et cela a définitivement été un stimulant pour ma confiance. Ces gars sont très respectés. Les voir te complimenter est vraiment une chose importante. Ils ont fréquenté les meilleurs de ce jeu. J’ai également joué contre certains des meilleurs joueurs de l’équipe. Ce n’est pas l’endroit pour que le gars te montre des mouvements ou te conseille, mais tu peux les observer quand ils s’entrainent. Après l’entrainement, la plupart venait d’eux-mêmes pour un entrainement individuel, tu peux donc leur piquer quelques éléments de leur préparation. »

Afin de revenir plus fort, l’ex-joueur de Butler explique qu’il s’est astreint à un été très rigoureux.

 « Je fais un entrainement de 9:00 à 11:00. » relate t-il. « Puis, je mange et après, je travaille ma puissance, ma condition et ma vitesse de 11:30 à 1:15. Je fais ça cinq jours par semaine. Une fois que tu atteins une bonne routine, cela t’aide vraiment. Les résultats sont incontestables. Quand je joue, mon équilibre n’est plus autant bousculé. Je suis bien plus fort et quand je pénètre jusqu’au panier, je suis capable de résister les défenseurs et cela me rend meilleur. Je travaille également mon dribble, ma défense et mon tir. Je pense que tu peux toujours améliorer le dribble, et ce que j’ai fait cet été est énorme. J’ai également travaillé mon jump shot, et tous les autres types de tir. Je n’ai pas shooté aussi bien que je le voulais l’an passé. »

Si Gordon Hayward dit vrai, Utah pourra se réjouir de la progression de son franchise-player designé. Les attentes autour de lui sont énormes et il sera attendu au tournant. La saison prochaine pourrait être la plus importante de sa carrière…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires