NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
BRO
DEN21:00
CHA
ATL23:00
MIA
CHI0:00
PHI
TOR0:00
WAS
LAC0:00
DAL
SAC1:00
POR
OKC3:00
LAL
MIN3:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • BRO2.52DEN1.49Pariez
  • CHA1.65ATL2.15Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Quel coach pour les Los Angeles Lakers ?

Alors que les Clippers se demandent qui sera leur futur propriétaire, les Lakers sont pour une fois plus terre à terre. Après la démission de Mike d’Antoni, annoncée il y a quelques heures par Mitch Kupchak, le front-office angelino doit lui trouver un successeur.

Un profil déterminé par la draft

L’affaire n’est pas dérisoire et cristallise parfaitement toute l’ambiguïté de la situation des Lakers. Sera-ce l’entraineur de la reconstruction ou celui du retour immédiat au sommet ?

Si l’on en croit les récents propos de Mitch Kupchak, l’heure est plutôt à la refonte en profondeur de l’effectif et quelque soit le calendrier de Kobe Bryant, ce n’est pas le moment des ambitions démesurées.

« J’ai déjà parlé de patience et si Kobe nous regarde d’où il est, en Europe, je suis certain qu’il se dit « Pourquoi parle t-il de patience ? ». Ce n’est pas le mec le plus patient du monde et ça ne changera jamais. » déclarait-il il y a quelques jours à ESPN. « Nous voulons tous les deux gagner mais cela prend du temps d’être dans notre position avec de la latitude financière pour aller de l’avant l’année prochaine ou dans deux ou trois ans. »

Pour autant, le GM des Lakers a laissé la porte ouverte à un trade incluant leur lottery-pick contre un gros poisson (Kevin Love ?). En fait, le choix du coach et l’orientation du club est intimement lié à la position du club lors de la prochaine draft.

En attendant, nombre de noms sont déjà évoqués pour prendre la suite de Mike d’Antoni.

Un gros poisson ou un formateur ?

Les Lakers n’ont, par exemple, jamais caché leur désir pour Mike Krzyzewzki. Kobe Bryant est fan de la légende de Duke depuis son passage à Team USA mais l’entraineur universitaire a toujours refusé les sirènes de la grande ligue, malgré des ponts d’or proposés. C’est un des rares coaches à pouvoir se targuer d’avoir la confiance de l’arrière, la condition sine qua non à la sérénité du vestiaire.

Évoqué chaque été pour revenir en NBA, John Calipari pourrait intéresser les Lakers. À la tête d’un bilan de 548 victoires pour 171 défaites, le champion NCAA 2012 avec Kentucky est une référence universitaire. Seul bémol : son expérience avec les New Jersey Nets s’était soldée par un bilan médiocre de 72 victoires pour 112 défaites et un licenciement durant sa troisième saison.

Très lié à Mitch Kupchak en raison de leur passage commun à UNC, George Karl est toujours évoqué pour reprendre la tête d’une franchise mais son succès limité en playoffs et son manque d’emprise sur les gros ego joue en sa défaveur. C’est le contraire pour Byron Scott, forte tête et mentor de Kobe lors de la saison rookie de l’arrière. Coach de l’année 2008, deux fois finalistes avec les Nets, le triple champion NBA avec les Lakers est une possibilité.

Ancien assistant de Mike Brown, le coach italien Ettore Messina est aussi évoqué. Mythe vivant en Europe, il est particulièrement apprécié de Kobe mais pour le moment, aucun étranger n’a jamais été nommé head-coach en NBA et il est dur de croire que les Lakers puissent être les premiers à franchir le pas.

Mais actuellement, le nom le plus fréquemment cité est celui d’un autre ancien joueur, tout juste titré en NCAA : Kevin Ollie. Champion NCAA pour sa deuxième saison seulement, l’ancien meneur a brillé par son sens de la communication et de la pédagogie. Californien d’adoption (il a fait son lycée à Los Angeles), le jeune entraineur suscite les rumeurs les plus folles. Cependant, si le retraité devait rejoindre la NBA, il est plus probable que ce soit à la place de Scott Brooks, en cas de départ de ce dernier.

Ancien joueur du Thunder, Kevin Ollie est très lié à Durant, certainement plus à même de tolérer la direction d’un coach inexpérimenté en NBA. Quant à Derek Fisher, sa signature serait saluée par le public, en mal de repères mais le Thunder a nié toute envie de coacher.

Après deux intersaisons compliquées, Los Angeles s’apprête à vivre à nouveau un été chargé de péripéties et cela ne fait que commencer. Pas sûr que les expériences Mike Brown et Mike d’Antoni engendrent beaucoup de vocations parmi les coaches.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés