Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La course au MVP : à vous de voter

A vous de voter ?La saison prenant fin le 16 avril prochain, la version 2014 de notre course au MVP arrivera bientôt à son terme mais celle-ci ne pouvait s’achever sans que nous demandions l’avis de nos lecteurs.

En effet, depuis plusieurs années, nous avions pris l’habitude de vous faire voter pour le MVP et cette saison 2013-14 n’échappera pas à la règle. Nous vous invitons donc à nous proposer votre propre Top 5 via les commentaires et de notre côté, on se chargera de récupérer vos votes pour établir un « Top 5 des lecteurs » dont nous vous présenterons le résultat final la semaine prochaine.

Pour ce faire, nous allons donc récupérer tous vos Top 5 et attribuer à chaque fois, comme le fait la NBA avec les journalistes votants, 10 points au joueur nommé en premier, 7 au second, puis 5, 3 et 1 point pour les suivants.

Par expérience, on vous annonce d’emblée que les classements où les 5 joueurs cumulés n’atteignent même pas les statistiques d’Anthony Bennett ne seront pas retenus.

Enfin, comme à la rédaction, le titre nous semble destiné à Kevin Durant, nous nous permettons de ne pas vous proposer de Top 5 cette semaine mais plutôt une liste non exhaustive des joueurs qui ont marqué notre course au MVP 2014 afin de vous aiguiller dans vos choix.

A vos votes.

LaMarcus Aldridge

Bilan : Blazers – 50v-28d – 5e à l’Ouest
Stats : 36.2min, 23.3pts, 11.2rbds, 2.6pds, 0.9int, 1.0ct, 1.8bp, 45.8% tirs, 20.0% 3pts, 82.7% LF

Aldridge peut avoir deux regrets cette saison. Tout d’abord, les petits pépins physiques (12 matches manqués) qui ont cassé son rythme. Ensuite, le fait que Portland se soit « effondré » à la 5e place, ce qui, forcément, fait qu’on parle moins des Blazers.

Toutefois, Aldridge revient assez fort ces derniers jours, sans doute histoire de nous rappeler qu’il est l’auteur d’une superbe saison et que ce ne serait pas un scandale de le voir apparaître dans le Top 5 final.

Stephen Curry

Bilan : Warriors – 48v-29d – 6e à l’Ouest
Stats : 36.4min, 23.5pts, 4.2rbds, 8.5pds, 1.6ints, 0.2ct, 3.7bps, 46.8% tirs, 41.8% 3pts, 87.8% LF

Malgré ses 26 ans et 5 années d’expérience, on ne peut nier que Stephen Curry semble progresser un peu plus chaque jour.

Seul joueur avec LeBron James à faire partie du Top 10 des meilleurs scoreurs et passeurs, Curry peut aussi bien vous scotcher sur place par son dribble que vous assassiner sur un 3pts en fin de match.

Avec un bilan plus flatteur et une meilleure régularité, il aurait pu terminer plus haut qu’il ne le sera probablement.

Tim Duncan

Bilan : Spurs – 60v-14d – 1er à l’Ouest
Stats : 29.1min, 15.2pts, 9.7rbds, 3.0pds, 0.6int, 1.9ct, 2.1bps, 49.1% tirs, 00.0% 3pts, 73.2% LF

A bientôt 38 ans (il les aura le 25 avril), Tim Duncan continue de faire fi des lois de la nature. Ses stats, comparées à son temps de jeu, sont juste incroyables et il est toujours capable d’influer sur l’issue d’un match.

Si les Spurs sont la meilleure équipe de la ligue, Duncan n’y est clairement pas pour rien. De plus, il a dû composer avec Tony Parker qui commence à payer le prix des étés sans repos et même si Gregg Popovich l’économise au maximum, Duncan prouve qu’il est toujours un monstre.

Kevin Durant

Bilan : Thunder – 55v-21d – 2ème à l’Ouest
Stats : 38.5min, 32.1pts, 7.6rbds, 5.6pds, 1.3ints, 0.7ct, 3.6bp, 50.7% tirs, 40.4% 3pts, 87.3% LF

Si vous avez suivi la course au MVP, ou tout simplement la saison régulière, vous savez que nous avons là l’ultra favori et probable futur MVP 2014. Tout le reste a déjà été écrit et ce serait trop long de faire la liste de tous les exploits et records battus par Durant cette année, qui a occupé la tête de notre Top 5 à 17 reprises cette saison.

Nous verrons bien si le choix des lecteurs se porte également sur la star du Thunder mais le suspens ne nous apparait pas comme insoutenable.

Paul George

Bilan : Pacers – 53v-25d – 2ème à l’Est
Stats : 36.2min, 21.7pts, 6.7rbds, 3.5pds, 1.9ints, 0.3ct, 2.8bps, 42.5% tirs, 36.2% 3pts, 86.5% LF

Parti en trombe, Paul George déçoit depuis plusieurs semaines maintenant, tout comme les Pacers. Confiant et percutant en attaque, intraitable en défense, Paul George a malheureusement perdu de sa superbe au fil de la saison (24.1pts à 46.8% en décembre, 18.7pts à 37.2% en mars).

Agé de seulement 23 ans, George découvre encore le rôle de superstar et même si sa saison reste dans l’ensemble une belle réussite, les dernières semaines pourraient le priver d’une place dans le Top 5 qui lui semblait encore promise à la mi-saison.

Blake Griffin

Bilan : Clippers – 55v-23d – 3e à l’Ouest
Stats : 35.8min, 24.0pts, 9.6rbds, 3.8pds, 1.1int, 0.6ct, 2.8bps, 52.8% tirs, 27.5% 3pts, 71.0% LF

C’est l’une des bonnes surprises de la saison. On attendait Chris Paul, on l’a eu, mais ce dernier s’est blessé et en son absence, Blake Griffin a clairement franchi un cap (30pts, 10rbds en février notamment)

La bonne nouvelle, c’est qu’il maintient ce niveau depuis le retour de Chris Paul et toute la ligue s’accorde à dire que s’il n’est pas au niveau de Durant et James, Griffin mérite clairement d’être dans la conversation.

James Harden

Bilan : Rockets – 51v-25d – 4e à l’Ouest
Stats : 38.2min, 25.4pts, 4.8rbds, 5.8pds, 1.5int, 0.4ct, 3.7bps, 45.8% tirs, 36.6% 3pts, 86.2% LF

Si vous jetez un œil au stats d’Harden, vous verrez que celles de cette saison sont quasiment, à la virgule près, identiques à celles de l’an passé. Pourtant, les Rockets ont récupéré Dwight Howard entre temps mais Harden a su s’adapter sans pour autant réduire son apport. C’est la marque des grands.

Il y a deux ans, beaucoup doutaient de sa capacité à passer de sixième homme à franchise player. Aujourd’hui, plus personne n’a de doute et grâce à lui, Houston est en train de redevenir une place forte de la NBA.

LeBron James

Bilan : Heat – 53v-23d- 1er à l’Est
Stats : 37.7min, 26.8pts, 6.9rbds, 6.5pds, 1.6ints, 0.3ct, 3.5bps, 56.8% tirs, 37.6% 3pts, 74.8% LF

Encore une grosse saison pour le quadruple MVP. Après un démarrage en sous-régime, LeBron James a petit à petit retrouvé ses standards mais le niveau est si haut cette année encore que le moindre coup de mou, comme ce fût le cas pour LeBron et le Heat mi-mars, se paie cash.

On se souviendra tout de même de son carton à 61pts cette saison et certains n’oublieront pas de rappeler que Miami a su s’emparer de la première place à l’Est au meilleur des moments.

Al Jefferson

Bilan : Bobcats – 39v-38d – 7ème à l’Est
Stats : 34.7min, 21.7pts, 10.6rbds, 2.1pds, 0.9int, 1.1ct, 1.6bps, 50.5% tirs, 23.1% 3pts, 69.1% LF

Al Jefferson a beau être passé de l’Utah à la Caroline du nord, il reste toujours l’un des joueurs les plus sous-estimés de la ligue. Pourtant, son arrivée aux Bobcats a complètement changé le visage de la franchise qui va d’ailleurs retrouver les playoffs.

Quant à lui, sur le plan individuel, il réalise tout simplement sa meilleure saison depuis 2008-09 et avec lui dans la raquette, c’est quasiment l’assurance d’un double-double chaque soir.

Joakim Noah

Bilan : Bulls – 45v-32d – 4e à l’Est
Stats : 34.9min, 12.5pts, 11.1rbds, 5.2pds, 1.2int, 1.5ct, 2.4bps, 48.0% tirs, 00.0% 3pts, 73.3% LF

Joueur à vocation uniquement défensive au départ, Joakim Noah est, par la force des choses, devenu le point central de l’attaque des Bulls. Un rôle qui l’a complètement transformé au point d’être reconnu comme un candidat légitime par Gregg Popovich himself.

S’il ne score pas suffisamment pour pouvoir sérieusement entrer dans la conversation, il le mérite en revanche de par son côté ultra-complet. Il est l’âme des Bulls, le meilleur pivot passeur de la ligue et à défaut d’être MVP, il pourrait bien repartir dans quelques semaines avec le titre de meilleur défenseur.

Chris Paul

Bilan : Clippers – 55v-23d – 3e à l’Ouest
Stats : 35.0min, 19.0pts, 4.3rbds, 10.8pds, 2.5ints, 0.1ct, 2.3bps, 46.3% tirs, 36.2% 3pts, 86.3% LF

19 matches manqués, ce n’est même pas la peine d’espérer pour Chris Paul mais on tenait tout de même à le nommer dans cette liste car pour nous, sans ces blessures, CP3 était un Top 3 incontestable à nos yeux.

Mentions spéciales

Carmelo Anthony, DeMar DeRozan, Goran Dragic, Kevin Love, Dirk Nowitzki et John Wall.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *