Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Gregg Popovich fait étudier Michael Jordan, Scottie Pippen et Bruce Bowen à Kawhi Leonard

S’il n’est que la quatrième option offensive des Spurs pour le moment, Kwahi Leonard représente, selon les dires de son coach, l’avenir de la franchise.

Evidemment, il devra attendre encore quelques années avant que le « Big Three » texan ne lui transmette le flambeau mais l’ailier n’a que 22 ans et Gregg Popovich tient à ce que celui-ci soit prêt lorsque ce jour viendra. En tout cas, il fait tout ce qu’il peut pour préparer son joueur.

Récemment, il a d’ailleurs organisé une petite séance particulière avec son ailier afin de lui montrer des vidéos de Michael Jordan, Scottie Pippen et Bruce Bowen.

« Je veux qu’il prenne quelques techniques, » explique Popovich à Spurs Nation. « Je veux aussi lui donner une idée de ce qui existe, de ce qui s’offre à lui et de ce à quoi il peut aspirer. C’est ce que j’espère qu’il ressortira de ces séances. »

Justement, qu’en est-il ressorti pour le moment ?

« La capacité de Bruce Bowen à défendre parfaitement chaque soir, la façon dont Scottie utilisait son envergure et pratiquait un jeu très complet et l’intensité constante de Michael Jordan, chaque soir, des deux côtés du terrain, » explique Leonard.

Scottie Pippen, l’exemple à suivre pour le moment

Dans le jeu, Kawhi Leonard a été également très impressionné par les fadeaways de Michael Jordan. Un geste que l’ancien Bull maîtrisait à la perfection et dont Leonard essaie de s’inspirer. À tel point qu’il le travaille de plus en plus à l’entraînement.

« Ça devient de plus en plus naturel pour moi et je commence à trouver mon rythme. Le jour où on appellera plus de systèmes en isolation pour moi, j’aurai deux ou trois moves avec lesquels je serai vraiment à l’aise. »

Pour autant, inutile d’espérer voir l’ailier des Spurs dégainer à tout va lors des prochains matches. Patient, le joueur prépare simplement l’avenir sans brûler les étapes, conscient qu’un jour, il sera l’option numéro 1.

Sauf que ce jour n’est pas encore arrivé et c’est pourquoi Kawhi Leonard pense que c’est de Scottie Pippen qu’il a le plus à apprendre pour le moment.

« Il a dû s’intégrer et servir de catalyseur à Michael Jordan. Voir à quel point il a su avoir un impact en jouant avec Jordan, c’est ce que j’essaie vraiment de prendre chez lui. »

Objectif 2015 ?

Être exemplaire dans son rôle actuel et travailler pour un jour illuminer le monde de son talent, tel est le plan de carrière que Kawhi Leonard s’est fixé.

« Pour le moment, c’est ainsi que notre attaque fonctionne. Je dois saisir les opportunités et analyser la façon dont le match se joue. Si c’était mon équipe, je n’arrêterais pas de shooter. Je dois m’adapter à la situation et essayer de m’améliorer à chaque match. J’ai 22 ans. Tôt ou tard, l’attaque passera par moi et ce sera différent. »

Le font office des Spurs faisant bien les choses, Kawhi Leonard est sous contrat jusqu’en 2015, exactement comme Tony Parker, Manu Ginobili et Tim Duncan. Si ces deux derniers prennent leur retraite à ce moment-là, San Antonio pourra alors offrir à l’ailier un salaire à la hauteur du rôle qu’ils veulent lui confier et ainsi assurer la transition en douceur.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés