Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.65OKL2.25Pariez
  • PHI1.17CLE5.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Patrick Ortega (graphiste) : « C’est un petit détail qui déclenche mes dessins »

Patrick Ortega. Ce nom est peut-être inconnu pour un grand nombre d’entre vous, mais probablement pas son travail, signé sous le pseudo Mochokla.

Graphiste, et même infographiste, on peut notamment apprécier son travail dans le magazine allemand Five ou en France chez nos confrères de Reverse.

Nous sommes donc allés à sa rencontre afin de mieux comprendre son parcours, ses méthodes de travail et ses projets futurs.

Pour commencer, présentez-vous à nos lecteurs

Je m’appelle Patrick Ortega, avec pour pseudo « Mochokla ». Je suis graphiste à temps plein pour le magazine allemand Five qui a été racheté par les gens de la marque K1X. J’ai toujours été dans l’art plastique, le dessin, le graffiti, le street art. Pour ce qui est du graphisme informatique, cela fait une dizaine d’années que je suis dedans.

Avez-vous une formation d’art ?

Non justement. Je n’ai jamais fait d’école d’art plastique ou de graphisme. J’ai un parcours différent. Je suis tombé là dedans moi même. J’ai fait des études en L.E.A (Langues Étrangères Appliquées), cela n’a donc rien à voir avec ce que je fais. Mais à côté de ça, j’avais déjà des petits touches et des projets.

Pourquoi le basket et la NBA ?

C’est ma passion et cela depuis tout petit. Je suis passionné par le basket, je joue moi-même en club en Allemagne. J’arrive à allier mes deux passions : graphisme et basket. L’idée du graphisme est venu car j’ai d’abord commencé à faire des wallpapers des joueurs que j’aimais bien.

Quels sont ces joueurs ?

Étant un enfant des années 90, mes références le sont aussi. Mon joueur préféré restera Shawn Kemp. Actuellement, j’aime bien Kevin Durant. J’aime les meneurs techniques, comme Stephen Curry ou Rajon Rondo. J’aime aussi Monta Ellis. Rondo est pour moi le joueur le plus technique de la NBA.

Des équipes préférées ?

La situation actuelle en NBA me déçoit un peu. On peut être fan d’une équipe une année et la suivante, l’équipe est nulle donc on arrête d’être fan ou l’inverse d’ailleurs. J’aime bien Oklahoma City mais je trouve que cela est compliqué d’être fan d’une équipe puisque cela peut changer diamétralement en une saison. Il y a un manque de construction des équipes sur le long terme, sauf pour des équipes comme les Spurs ou les Bulls par exemple.

Depuis quand travaillez-vous avec les magazines Five et Reverse ?

Je suis à Five depuis 2008. J’y suis directeur artistique puisque je suis le seul graphiste. Pour Reverse cela fait plus longtemps, depuis 2004 ou 2005. A la base, c’est Guillaume Laroche, le directeur artistique de Reverse qui m’a demandé de faire quelques graphismes et je le remercie car c’est grâce à lui que tout a commencé. Je remercie aussi Chris (K1X) et André (Five) pour m’avoir fait confiance. »

Comment travaillez-vous et comment vous vient l’inspiration ? 

Cela dépend souvent d’un petit élément. Ça peut être le titre de l’article, le joueur, son surnom ou s’il a quelque chose de spécial. Par exemple avec Dennis Rodman, on va partir sur quelque chose d’un peu fou. Ça peut être aussi la photo, on m’envoie une base avec plusieurs choix, si elle est belle ou s’il y a des couleurs intéressantes. Ça peut être aussi l’article puisque je reçois d’abord les papiers puis je réfléchis à la mise en page. Principalement, je trouve mon inspiration en regardant d’autres magazines ou des sites, des blogs sur internet.

Y’a-t-il des différences entre des graphismes pour des joueurs des années 90 et des joueurs actuels ?

J’essaie autant que possible, pour les années 90, de partir dans des visuels de cette époque là. J’aime ça, car j’ai grandi avec les magazines des années 90 comme 5 Majeur et Mondial Basket. J’aime ce côté vintage.

Quels sont vos futurs projets ?

À court terme, je travaille sur la refonte visuelle d’un site internet pour un grand tournoi de basket allemand, le Germany’s Reality Check, l’équivalent en France du Quai 54. Sur le long terme, j’aimerais créer une boutique de t-shirt sur le thème basket. Avec notamment l’esprit de ce que fait K1X, avec des graphismes qui rappellent des joueurs de basket, sans les nommer, car il y a des histoires de droits à l’image.

Propos recueillis par Jonathan Demay

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés