Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.82PHI1.96Pariez
  • OKL4.65GOL1.18Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Jeux olympiques de Londres : les Bleus continuent de convaincre face à la Lituanie

Depuis cette préparation cata, les doutes avaient envahi le monde paisible de l’Equipe de France. Quid de la santé de Tony Parker ? De la forme de Nicolas Batum ? De la cohésion défensive sans Joakim Noah ? Du ressort offensif sans prépa ? La victoire contre l’Argentine avait levé une part certaine de ces incertitudes, et le succès de ce matin confirme une tendance forte et formidable (82-74).

Nicolas Batum (21 points) a survolé les débats par sa dimension physique, alors que Tony Parker (27 points) a mis ses actions en rapport avec ses mots. Il avait promis une montée en température : les Lituaniens en ont fait les frais ! Le collectif de Vincent Collet s’est parfaitement exprimé après la pause, une fois les soucis défensifs mis dans le rétroviseur.

Un réveil en sursaut !

Malgré l’horaire un peu particulier, les Bleus rentrent dans le match tambour battant. Boris Diaw passe devant Linas Kleiza et intercepte avant de lancer Batum qui place un dunk (10-4). Tony Parker décale ensuite Gélabale à trois points et les 5 joueurs français ont déjà scoré (15-6). La Lituanie n’est cependant pas la première venue et avec un Martynas Pocius très en jambes, elle revient tranquillement avant la fin du premier quart (25-21).

Le départ en fusée de nos Bleus n’a pas été suivi d’écart. Au contraire, les Baltes installent graduellement leur jeu en pick and roll avec le maestro Jasikevicius avant que Kalnietis ne prenne le relais. La France ne sait plus à quel saint se vouer. Batum se dévoue pour la cause, il est ultra efficace avec de tout : du shoot à trois points et sa spécialité, les petits shoots en contre-attaque avec la faute.

La défense qui coince

Le duo Batum (15 points à 6/8) – Parker (13 points) est un peu isolé alors que Pocius est déchaîné (13 points en 11 minutes et à 100%). L’absence de Flo Piétrus a pesé dans la cohésion défensive durant ce second quart perdu 22-14. La France arrive à la pause un peu à la bourre (39-43).

Vincent Collet a sans aucun doute resserré quelques vis dans les vestiaires, car les Bleus reviennent avec le mors aux dents pour le début du troisième. Si Turiaf (10 rebonds !) rentrait ses lancers francs (2/8), et si Batum avait pu conclure une tentative de dunk ambitieuse par-dessus Kavaliaukas, l’écart aurait été fait d’entrée. Au lieu de ça, les Lituaniens parviennent à rester au contact (49-49).

La France déroule

Mickaël Gélabale rentre un trois points plein d’aplomb et avec Boris Diaw qui se révolte dans la peinture, la France passe un 10-3 qui conclut la période en beauté (20-9). TP ne faillit pas non plus sous la pression en faisant vibrer le nylon depuis l’arc pour la seconde fois de sa soirée et ça fait 59-52 avant le dernier quart.

Et là, deux possibilités, faire l’écart sans plus attendre ou laisser les Lituaniens s’insinuer dans un match de traînards. Les Bleus nous rassurent rapidement sur l’issue choisie : Batum (21 points) place un premier dunk après une série d’écrans. L’action suivante met en scène un superbe alley oop en pick and roll entre Diaw et Séraphin. Et puis, Batman délivre aussi à domicile avec deux énormes bâches pour repousser définitivement Pocius.

Tony Parker porte l’estocade

9-2 qui entame le quart temps et le moral balte. Boris (10 points, 8 passes, 6 rebonds) confirme son regain de forme avec un finger roll tout en contrôle (Gervin, sors de ce corps !) et les Bleus naviguent à vue. Nando de Colo, que l’on n’avait pas encore beaucoup vu, inscrit 5 points d’affilée et l’écart gonfle (70-54). Kleiza (17 points, 7 rebonds) et Jasikevicius (avec son shoot de papy flingueur) rameutent une dernière fois les lituaniens, mais le train est passé !

Le TGV français, avec ses athlètes qui montent en température doucement mais sûrement dans ce tournoi, était trop vite trop fort pour les lituaniens en déclin. Tony Parker (27 points) a été succulent, notamment en seconde mi-temps, pour dégoûter chaque tentative de retour lituanien. Le score final : 82-74. Une victoire tout ce qu’il y a de convaincant !

La seconde place du groupe (et donc un adversaire prenable en quarts) est au bout des deux dernières haies, les plus basses, la Tunisie et le Nigéria.

[boxjo jo_boxscore_0608_FRA-LTU]

Tags →
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires