Summer
league
Summer
league
MIL
CLE21:30
LAC
BRO22:00
IND
MIN23:30
WAS
HOU0:00
NOR
ORL1:30
ATL
SAS2:00
TOR
DEN3:30
GSW
CHI4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pour se motiver, Jaylen Brown cherche à tromper sa tête

NBA – Meilleur joueur des Celtics sur l’ensemble des playoffs, Jaylen Brown a trouvé une source de motivation pour finir le travail lors de ces Finals.

Jaylen BrownChaque joueur à sa propre technique de motivation. Par exemple, « The Last Dance » montrait en 2020 que Michael Jordan s’inventait des propos de ses adversaires pour se motiver. Afin d’éviter tout relâchement et pour animer son feu intérieur, Jaylen Brown fonctionne autrement.

Alors que les Celtics mènent 2-0 contre les Mavericks, et que cette troisième manche est déjà décisive, Jaylen Brown s’est mis en tête que ses Celtics étaient menés.

Mike Malone, le coach des Nuggets, ou même Joe Mazzulla, son homologue des Celtics, ont déjà tenu ce type de discours dans le passé : comment se surmotiver lorsqu’on mène et qu’on est dominateur ?

« Pour moi, mais c’est différent pour chaque individu, c’est presque comme si vous deviez tromper votre esprit dans un certain sens », explique l’ailier de Boston. « Il faut quasiment jouer comme si vous étiez menés 0-2 plutôt que comme si vous menez. C’est difficile à faire. Il faut entrer dans cet état d’esprit, cette concentration. Plutôt que de jouer de manière confortable, nous devons laisser notre esprit s’imprégner de ça. Il faut essayer simplement de rester concentré et exploiter sa tête au maximum. »

Des sacrifices payants ?

En bonne position pour remporter un premier titre, Jaylen Brown a toujours connu les playoffs depuis le début de sa carrière dans la Grande Ligue, mais cela s’est toujours soldé sur des échecs. En voilà une autre de motivation pour celui qui a déjà participé à six finales de conférence et une finale NBA en 2022..

« Je suis fier de toujours jouer avec ce feu et cette passion », affirme l’ailier. « J’ai l’impression que c’est ce qui fait de moi ce que je suis, l’essence même de la raison pour laquelle je joue et de la façon dont je joue. Mais mes expériences, les douleurs, les défaites, se sont toutes transformées en ce que vous voyez maintenant. Je ne veux plus ressentir ça. »

Et pour en arriver là aujourd’hui, les Celtics ont fait des sacrifices. L’organisation s’est séparée de Marcus Smart, Malcolm Brogdon et Robert Williams III ainsi que de plusieurs futurs choix de Draft cet été. Avec les arrivées de Kristaps Porzingis et Jrue Holiday, le collectif a pris une part d’autant plus importante, et Jayson Tatum et Jaylen Brown ont vu leur volume de tirs se réduire.

« Personnellement, je pense que c’était nécessaire », répond le MVP de la finale de la conférence Est. « À chaque fois que vous voulez réaliser quelque chose de grand, il faudra un petit sacrifice de la part de chaque individu pour atteindre son objectif. Le sacrifice est nécessaire non seulement dans le sport, mais aussi dans la vie, dans une certaine mesure, si l’on veut atteindre un objectif. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →