Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

En difficulté, Aliyah Boston s’emporte contre « les coaches de salon »

WNBA – Élue « Rookie de l’année » à l’unanimité en 2023, Aliyah Boston vit un début de saison compliqué, dans l’ombre de Caitlin Clark.

Aaliyah BostonStar montante de l’Indiana Fever, Aliyah Boston fait face à de grosses attentes cette saison. D’autant plus depuis qu’elle a été élue « Rookie de l’année » en 2023 et qu’elle a été rejointe par le phénomène Caitlin Clark.

Mais Aliyah Boston et le Fever n’ont remporté qu’un seul de leurs huit premiers matchs de la saison. Une faillite collective qu’on retrouve dans les stats de la joueuse : 11 points à 44.2 % aux tirs et 6.1 rebonds de moyenne contre 14.5 points à 57.8% et 8.4 rebonds la saison dernière.

Certes, le Fever a composé avec un calendrier chargé avec 8 matchs en 14 jours, et des oppositions face à quelques-unes des meilleures équipes (deux fois le Connecticut Sun, deux fois le New York Liberty et une fois les Las Vegas Aces), mais Aliyah Boston découvre aussi de nouveaux systèmes, et la pression de faire partie de l’élite.

« Elle essaye de comprendre et d’apprendre notre nouveau style de jeu », explique l’entraîneuse du Fever, Christie Sides. « Aliyah a joué contre les meilleures joueuses au poste de la ligue ces derniers soirs. Elles sont toutes de niveau olympique et elle n’est que dans sa deuxième année. Je pense que parce qu’elle a été élue Rookie de l’année et qu’elle a eu une excellente année, on a tendance à oublier ça. »

Se protéger des réseaux sociaux

Le basket féminin et la franchise dans la lumière, cette médiatisation apporte aussi son lot d’inconvénients. Dans une période délicate sur le terrain, Aliyah Boston doit aussi faire face aux critiques sur les réseaux sociaux.

« Je dois protéger ma tranquillité », reconnaît l’intérieure du Fever. « Il y a juste beaucoup de « coaches de salon » et beaucoup de gens qui n’ont jamais été sur le parquet… Ils passent leur temps à vous dire comment vous devriez jouer au basket et que vous gâchez tous les paris. Personnellement, je préfère ne pas le savoir, parce que, évidemment, j’ai essayé d’obtenir ces rebonds… Je me suis simplement déconnecté (des réseaux sociaux). »

En se coupant de ces distractions futiles, Aliyah Boston compte bien se reconcentrer sur l’essentiel pour enfin lancer sa saison et celle du Indiana Fever.

« C’était bien pour moi (de se déconnecter des réseaux)…  Quoi qu’il en soit, tout ce qui s’est produit sur les réseaux sociaux, est arrivé parce que je traverse une mauvaise passe cette saison, et j’ai hâte d’en sortir ».

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →