NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Il ne faut pas vendre la peau du Loup avant de l’avoir tué

NBA – Sans autre échappatoire qu’une victoire dans les quatre prochains matchs, les Wolves veulent encore y croire. Pas le choix anyway

Wolves

Dos au mur, au fond du trou, ou au bord du précipice, peu importe la métaphore, les Wolves du Minnesota ne sont pas loin de rentrer la queue entre les jambes dans leur région aux Milles Lacs, humiliés et balayés en finale de conférence par les Mavericks de Dallas.

Pourtant flamboyants face aux champions en titre, les jeunes Loups d’Anthony Edwards et Karl-Anthony Towns se sont graduellement éteints face à la défense des Mavs. Avant de s’incliner complètement face au talent et à l’expérience de Luka Doncic et Kyrie Irving ? Pas si vite, tout de même !

« On s’est déjà retrouvé dans ce genre de situation »

« On doit garder notre force mentale. On doit encore croire que c’est possible », plaide le vétéran Mike Conley. « Il faut prendre le prochain match, en gagner un pour se donner la chance de revenir à Minnesota. Tous les gars, du premier au quinzième, doivent être prêts à rentrer en jeu car on doit maintenant tout tenter pour arracher ce match. »

Même son de cloche chez Naz Reid, le meilleur sixième homme de l’année qui est un des rares Wolves à surnager dans cette série, avec 17 points de moyenne à 56% de réussite, alors que ses leaders, Ant (22 points à 39%) et KAT (15 points à 28% dont 13% à 3-points) souffrent de la comparaison avec le duo Doncic-Irving.

« Je ne pense pas qu’on soit plus inquiet que ça, on s’est déjà retrouvé dans cette situation », ajoute Naz Reid. « S’il y a bien une équipe pour gagner quatre matchs de suite pour sortir de ce scénario, ça serait la nôtre ! On n’est évidemment pas contents d’être menés 3-0, mais ça fait partie de la vie [de perdre]. Maintenant, c’est à nous d’aller jouer et remettre tout ça en ordre. »

En l’occurrence, Chris Finch et son staff voient aussi le long terme, en laissant notamment Karl-Anthony Towns sur le terrain en fin de Game 3, alors que ce dernier vivait une (nouvelle) soirée compliquée aux tirs (5/18 sur le match – et 15/54 sur la série !).

« Naz avait joué plus de 30 minutes au dernier match de toute façon. On voulait laisser KAT sur le terrain, même s’il vit des moments difficiles, parce qu’on pense toujours que ça va être une longue série, qu’on a encore beaucoup de basket à donner, et on veut qu’il garde confiance en lui. »

Le problème numéro 1 : le « money time »

Revenir d’un déficit abyssal de 3-0, avec un match à l’extérieur en sus, n’a jamais encore été réalisé dans l’histoire de la Ligue. Mais on se rapproche inévitablement du moment où cela arrivera. Naz Reid, Mike Conley et les Wolves y croient. Mais il va surtout falloir se relever les manches !

« On doit mieux finir nos matchs. On se relâche défensivement et on concède des tirs dans le coin. Et puis offensivement, on a perdu trop de ballons et on a raté plusieurs opportunités. On doit commencer par [régler nos problèmes de] fin de match », explique Chris Finch avant de préciser. « On n’a toujours pas vraiment obtenu de paniers tôt dans la possession, en poussant un peu plus sur le jeu rapide. J’aimerais bien qu’on essaye d’appuyer là-dessus. »

Battus à plates coutures dans les « money time » par le duo d’artistes texans, les Wolves doivent tout simplement faire la différence avant. Ne laisser aucune chance aux Mavs, et donc retrouver leur défense agressive voire suffocante pour l’adversaire. Une gageure pour ce groupe qui semble déjà émoussé, aussi bien physiquement que mentalement…

« C’est frustrant car on sait qu’on a une bonne équipe. Meilleure que ce qu’elle montre en ce moment », conclut Mike Conley. « On a bossé dur pendant toute la saison et pendant tous les playoffs et c’est forcément décevant de se retrouver menés 3-0 ! C’est à cause de certaines erreurs qu’on a commises et qu’on peut résoudre. On doit encore montrer qu’on peut les résoudre au match 4 pour se donner une chance. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Anthony Edwards 79 35.1 46.1 35.7 83.6 0.7 4.8 5.4 5.1 3.1 1.3 0.5 1.8 25.9
Karl-anthony Towns 62 32.7 50.4 41.6 87.3 1.5 6.8 8.3 3.0 2.9 0.7 0.7 3.3 21.8
Rudy Gobert 76 34.1 66.1 0.0 63.8 3.8 9.2 12.9 1.3 1.6 0.7 2.1 3.1 14.0
Naz Reid 81 24.2 47.7 41.4 73.6 0.9 4.3 5.2 1.3 1.4 0.8 0.9 2.1 13.5
Mike Conley 76 28.9 45.7 44.2 91.1 0.5 2.4 2.9 5.9 1.3 1.2 0.2 1.7 11.4
Jaden Mcdaniels 72 29.2 48.9 33.7 72.2 0.8 2.3 3.1 1.4 1.2 0.9 0.6 3.0 10.5
Nickeil Alexander-walker 82 23.4 43.9 39.1 80.0 0.4 1.6 2.0 2.5 0.9 0.8 0.5 1.7 8.0
Kyle Anderson 79 22.6 46.0 22.9 70.8 0.8 2.7 3.5 4.2 1.2 0.9 0.6 1.6 6.4
Monte Morris 27 15.1 41.7 42.4 70.6 0.2 1.5 1.7 2.3 0.2 0.7 0.3 0.5 5.1
Shake Milton 38 12.9 40.0 26.4 81.8 0.2 1.2 1.3 1.3 0.7 0.4 0.1 1.2 4.7
Troy Brown, Jr. 37 11.1 44.1 36.9 86.4 0.4 1.6 1.9 0.9 0.5 0.2 0.1 0.7 4.2
Luka Garza 25 4.9 48.0 28.1 72.0 0.8 0.5 1.2 0.2 0.2 0.2 0.0 1.0 4.0
T.j. Warren 11 11.3 43.9 15.4 75.0 0.5 1.5 2.0 0.8 0.4 0.4 0.1 1.0 3.7
Jordan Mclaughlin 56 11.2 48.3 47.2 72.2 0.3 1.0 1.3 2.0 0.3 0.6 0.1 0.6 3.5
Daishen Nix 15 3.3 37.5 35.3 50.0 0.1 0.1 0.2 0.4 0.3 0.3 0.0 0.1 1.8
Leonard Miller 17 3.1 65.0 40.0 50.0 0.3 0.9 1.2 0.5 0.1 0.1 0.1 0.3 1.7
Josh Minott 32 2.9 47.2 40.0 85.7 0.1 0.4 0.5 0.3 0.1 0.2 0.2 0.3 1.6
Wendell Moore, Jr. 25 3.0 50.0 0.0 0.0 0.0 0.5 0.5 0.2 0.2 0.2 0.0 0.2 0.7
Justin Jackson 2 0.4 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités