NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
MIN2:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • DAL1.86MIN1.95Pariez
  • IND3.4BOS1.29Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Donte DiVincenzo : « Les Pacers essaient de jouer aux durs »

NBA – Alors que l’intensité est montée d’un cran entre Knicks et Pacers dans ce Game 5, l’arrière new-yorkais a été impliqué dans plusieurs altercations.

Donte DiVincenzo KnicksUn peu de l’esprit d’antan dans cette série des Knicks et Pacers. Dans cette cinquième manche entre les deux formations rivales des années 1990, l’intensité est clairement montée d’un cran. Et un joueur s’est particulièrement illustré en la matière : Donte DiVincenzo.

Il y a d’abord eu sa grosse défense sur la remontée de balle de TJ McConnell, terminée par un coup de sifflet généreusement favorable (faute offensive du meneur des Pacers). Les deux hommes échangeant quelques mots doux après cette décision arbitrale.

Puis quelques minutes plus tard, à l’entame du second quart-temps, cet écran très appuyé d’Isaiah Jackson sur le même arrière des Knicks. Ce dernier est tombé à terre tandis qu’Isaiah Hartenstein venait demander des comptes, torse contre torse, et qu’Alec Burks faisait un geste de la main pour repousser l’intérieur des Pacers. Bilan de l’opération : une faute technique pour les trois acteurs.

Quantité de fautes techniques

Mais la séquence la plus franche est intervenue au milieu du troisième quart-temps, quand le même Donte DiVincenzo s’envolait pour une claquette dunk qui offrait 22 points d’avance à son équipe. Dans les secondes qui suivaient, l’arrière se retrouvait au cœur d’une altercation avec Myles Turner cette fois, après un nouvel écran litigieux.

Visiblement, l’intérieur des Pacers, qui a perdu son calme sur la séquence, a peu goûté à ce qui ressemblait à un coup de coude reçu dans le ventre, puis aux mots de Donte DiVincenzo. Avec, là encore, une faute technique chacun, alors qu’Isaiah Hartenstein s’est rapproché des événements avec prudence : « J’étais un peu hésitant (sourire) parce qu’ils voulaient que je prenne ma seconde faute technique. »

https://www.youtube.com/watch?v=jN6tgjFaACo

Selon Donte DiVincenzo, les Pacers « parlaient, essayaient d’être physiques, essayaient d’appliquer notre marque, notre identité, et ils ont réussi à le faire lors du dernier match. On s’est regroupés, on a regardé les images et on a compris qu’on n’était pas comme ça. Ce soir, c’est exactement ce que nous sommes. »

Donte DiVincenzo vise Myles Turner

À savoir une équipe physique qui, malgré une infirmerie remplie, trouve encore un moyen de répondre, en bataillant comme jamais au rebond par exemple. Alors tant pis si cela coûte des fautes techniques en route. Tant mieux même, puisque le Garden raffole de cet état d’esprit.

« C’est juste un effet collatéral du fait de venir avec de l’énergie, de la dureté et de la détermination. On aurait clairement aimé ne pas avoir certaines des techniques reçues, mais cela va de pair avec la compétitivité et la dureté qu’on essaie d’apporter », juge Josh Hart.

Une façon de faire qui, toujours selon Donte DiVincenzo, ne collerait pas aux Pacers. « Ils essaient de jouer aux durs. Et ce n’est pas leur identité. Personne ne va se battre en NBA. Prends la faute et avance. Tu n’es pas un dur, avance », lâche l’arrière en visant indirectement Myles Turner, et en étant persuadé que les Pacers vont chercher à répondre physiquement lors du prochain match.

Voilà qui promet pour cette 6e manche vendredi dans l’Indiana.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités