Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Une première en NCAA : une équipe de basket choisit de se syndiquer !

NCAA – L’équipe masculine de la fac de Dartmouth a annoncé avoir voté en faveur d’une syndicalisation, du jamais-vu dans le sport universitaire américain.

Le logo de la NCAATrois ans après avoir obtenu le droit de toucher des revenus publicitaires sur leur image, les joueurs de NCAA pourraient créer une nouvelle révolution au sein du sport universitaire. Mardi, l’équipe masculine de Dartmouth a ainsi voté pour rejoindre un syndicat, une première dans l’histoire NCAA. Cette décision, obtenue à une majorité écrasante (13 contre 2), n’implique pas nécessairement la création d’un syndicat des joueurs de l’équipe. Mais elle ouvre la porte à un nouveau bouleversement de la considération et du statut des joueurs au niveau universitaire.

« Aujourd’hui est un grand jour pour notre équipe » ont réagi les leaders du mouvement, les joueurs de troisième année Cade Haskins et Romeo Myrthill. « Dartmouth semble coincé dans le passé. Il est temps que cette ère de l’amateurisme prenne fin. » Cette syndicalisation pourrait permettre aux joueurs de se défendre pour faire valoir leurs droits, notamment sur leur rétribution pour évoluer au sein de la fac, une des plus anciennes de l’histoire des Etats-Unis, située dans le New Hampshire.

L’université de Dartmouth s’y oppose

Elle n’est toutefois pas du goût de Dartmouth, alors que son président expliquait le 6 février dernier considérer ses joueurs comme « des étudiants« . « Nous ne donnons pas de bourses sportives, nous avons des étudiants-athlètes ici, et nous pensons que nos élèves devraient être considérés de la sorte » expliquait Sian Beilock à CNN.

Cette vision des choses n’est pas partagée par le National Labor Relations Board (NLRB), chargé de réguler la syndicalisation dans le secteur privé aux Etats-Unis. Pour le NLRB, les joueurs de Dartmouth peuvent être considérés comme des employés puisque l’université « a le droit de contrôler le travail effectué par son équipe masculine de basket, et que les joueurs font ce travail en échange d’une compensation » comme de l’équipement, le paiement des transports et des chambres ou des aides à l’éducation.

Le basket et le foot US rapportent près de 8 milliards à la NCAA

L’Ivy League, la conférence où évolue Dartmouth et plusieurs universités privées du Nord-Est des Etats-Unis comme Harvard, Yale ou Princeton, « est là où ce tout ce modèle scandaleux de travail quasi non rémunéré dans le sport universitaire est né, et c’est là qu’il va mourir » a proclamé Mary Kay Henry, président du Service Employees International Union, le syndicat choisi par les joueurs de Dartmouth.

La NCAA a très longtemps refusé l’idée de pouvoir rémunérer ses joueurs, avant qu’une décision de la Cour Suprême américaine en 2021 ne lui laisse pas d’autre choix. L’entrée d’un acteur syndical dans le monde du sport universitaire pourrait de nouveau faire bouger l’institution, alors que les sportifs sont très majoritairement syndiqués une fois leur passage chez les professionnels. Le sport universitaire engendre notamment des revenus colossaux. Pour preuve, les deux principales disciplines universitaires, le football américain et le basket, avaient généré 7.9 milliards de dollars de revenus en 2022 selon un rapport publié par la NCAA.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités