Summer
league
Summer
league
MIA120
MEM118
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le « match le plus bizarre de la carrière » de CJ McCollum

NBA – Alors qu’ils dominaient les Grizzlies, CJ McCollum et les Pelicans ont finalement cédé, gérant très mal la fin de rencontre contre Ja Morant et compagnie.

CJ McCollumQuelle étrange rencontre entre les Pelicans et les Grizzlies. La Nouvelle-Orléans semblait pourtant avoir le contrôle du match, mais entre les coups de sifflet des arbitres (et les interminables « reviews »), une gestion offensive ratée et des lancers-francs décisif laissés en cours de route, la troupe de CJ McCollum a finalement cédé…

« Pendant trois quart-temps et demi, notre discipline était à un très haut niveau en terme de plan de jeu » explique ainsi Willie Green. « On exécutait les choses. Et puis quand l’écart s’est resserré, ils ont haussé leur intensité physique, on a commencé à perdre des ballons et on les a laissés revenir dans la partie. »

Et puis il y a ces dernières secondes, avec un premier « challenge » des Pelicans. Les arbitres annulent une faute sur Ja Morant, mais les Grizzlies récupèrent l’entre-deux. Et sur le dernier système, un alley-oop pour Jaren Jackson Jr, les officiels sifflent une faute sur Jonas Valanciunas. Nouveau « challenge », mais perdu cette fois…

« JJJ » inscrit un lancer sur deux, et les deux équipes filent en prolongation, avec la victoire de Memphis au bout.

Des Pelicans qui se tendent lorsqu’ils mènent

« C’est sûr que c’est le match le plus bizarre auquel j’ai participé » assure CJ McCollum. « Avec les multiples « reviews » et la façon dont ça s’est terminé. Deux « reviews » en une seconde. Je ne crois pas avoir déjà vu ça. »

L’ancien Blazer a aussi raté deux lancers-francs précieux dans la prolongation. Un problème général pour les Pelicans, qui ont laissé beaucoup trop de points (21/33) sur la ligne de réparation…

« C’est ainsi » philosophait Willie Green. « Ce sont les lancers. Notre exécution. Les pertes de balle. Il ne s’agit pas d’un seul gars. C’est tout le monde. On doit apprendre de ça, on est ensemble, on doit trouver des solutions. »

Ayant pris 15 points d’avance dans le troisième quart-temps, les Pelicans avaient pourtant le bon plan face aux Grizzlies, laissant Ja Morant et ses coéquipiers dégainer de loin pour bloquer au maximum l’accès à la raquette. Mais pour la 9e fois cette saison, La Nouvelle-Orléans a perdu un match après avoir mené de 10 points.

Une très mauvaise habitude pour l’équipe de Brandon Ingram et Zion Williamson (17 victoires – 14 défaites).

« C’est là qu’on doit grandir » concluait le coach. « On doit apprendre à aller dans nos zones. Exécuter les choses avec force et avec rythme. Faire des passes solides. Et quand on va sur la ligne, mettre nos lancers-francs. Pendant trois quart-temps et demi, on l’a fait. Puis pendant les cinq à six dernières minutes, on ne l’a pas fait. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →