Summer
league
Summer
league
CHI
MIL22:30
NYK
CHA23:00
BOS
MIA0:30
PHI
DET1:00
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Raptors contre-attaquent face aux Knicks sur le terrain judiciaire

NBA – Pour les Raptors, la plainte des Knicks contre Ike Azotam n’est qu’un coup de pub, pour permettre à James Dolan de régler ses comptes sur la place publique.

Darko Rajakovic et les RaptorsLa nuit dernière, les Knicks sont venus à bout des Raptors sur le parquet. Dans les coulisses aussi, le match a eu lieu puisque ESPN rapporte que la franchise de Toronto a contre-attaqué sur le plan judiciaire.

Voilà en effet des mois que la franchise de James Dolan a déposé plainte contre le club canadien. New York accuse ainsi Ike Azotam, l’ancien responsable de la vidéo et du développement des joueurs des Knicks d’avoir volé des « des rapports de scouting, notamment sur la fréquence d’utilisation des systèmes de jeu, un livre de préparation et un lien vers un logiciel sous licence tiers » lorsqu’il a rejoint le staff de Darko Rajakovic durant l’été.

Du côté des Raptors, on a déjà répliqué que si Ike Azotam a bien utilisé son compte chez les Knicks pour transférer des documents en prenant son nouveau poste au sein du club de Toronto, il n’a pour autant récupéré que des données globalement accessibles chez toutes les franchises de la ligue. Rien de stratégique ou de sensible, donc.

Pour autant, les Knicks n’ont pas l’intention de lâcher l’affaire, alors qu’ils ont refusé un arbitrage d’Adam Silver, assurant que le « commissionner » était partial, étant proche de Larry Tanenbaum, le patron des Raptors !

Un simple coup de pub ?

Du côté de Toronto, on assure que cette affaire n’est qu’un coup de pub pour New York, les Knicks ne cherchant pas vraiment réparation mais plutôt à maintenir l’affaire dans les tribunaux « aussi longtemps que possible parce que ce procès attire la publicité et vise à nuire aux Raptors, son entraîneur et les membres de son staff. »

Entre les lignes, les Raptors accusent James Dolan, qui ne veut plus participer aux réunions entre propriétaires, ni aux différents comités, d’utiliser cette plainte pour tenter de régler ses comptes avec Larry Tanenbaum, le président du comité directeur de la NBA, ainsi qu’avec Adam Silver, le « commissionner » de la ligue.

À Toronto, on explique ainsi que « si les Knicks étaient réellement préoccupés par l’utilisation d’informations confidentielles et protégées, ils auraient accepté l’invitation des Raptors à coopérer pour mener une enquête immédiate et approfondie. Et ils auraient cherché une solution immédiate auprès du commissionner – qui aurait pu statuer avant le début de la saison – plutôt que de s’embourber dans de longues procédures judiciaires. »

Le club canadien menace également pour la première de porter plainte pour diffamation contre les Knicks.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →