Summer
league
Summer
league
MIA120
MEM118
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pascal Siakam au poste de pilotage

NBA – Pascal Siakam n’a jamais autant joué poste bas que cette saison. Une statistique qui peut paraître étonnante alors que les Raptors voulaient plus de mouvement en attaque.

Pascal SiakamIntéressante évolution dans le jeu de Pascal Siakam, comme le note SportsNet. En effet, 17% des possessions offensives du Camerounais, cette saison, passent par le poste bas. Ça ne paraît peut-être pas énorme, mais c’est bien plus que l’an passé (10.3%) et même un maximum en carrière puisqu’il n’y passait que 12.2% du temps en 2019/20.

L’évolution est d’autant plus intéressante que Darko Rajakovic était arrivé à Toronto avec l’idée de mettre en place une attaque basée sur le mouvement du ballon, les coupes et l’espacement du jeu.

Mais pour « Spicy P », ce n’est pas si surprenant et, au contraire, c’est même lié. Car en fait, les possessions poste bas de Pascal Siakam sont rarement la première intention des Raptors. C’est après des changements défensifs adverses que l’ailier fort se retrouve souvent face à des adversaires plus petits, qu’il peut jouer poste bas.

« Je peux dribbler et jouer depuis l’extérieur, mais aussi depuis le poste, ce qui est spécial », explique-t-il. « J’essaie de trouver tous les moyens possibles pour avoir un avantage sur la défense. »

Profiter des matchups

Son coach confirme que les Raptors ne cherchent pourtant pas spécifiquement à servir Pascal Siakam poste bas.

« C’est une progression naturelle de notre équipe. Nous ne forçons pas les postups, nous n’appelons pas des systèmes pour les postups. Mais s’il y a un mismatch (duel favorable pour l’attaquant) sur le jeu rapide ou s’il reconnaît qu’il peut aller attaquer poste bas, alors on prend » explique ainsi Darko Rajakovic.

Avec ses « spin move », le champion 2019 est en effet compliqué à gérer poste bas lorsqu’il a un duel avantageux. D’ailleurs, il peut scorer mais surtout profiter de la prise à deux dans ces situations. Seul le travail poste bas de Jayson Tatum est ainsi plus efficace pour l’équipe que celui de Pascal Siakam (1.172 point généré par action suite à un postup du Camerounais) parmi tous les joueurs de NBA qui ont plus de trois fois le ballon poste bas par match.

« Je ne vois même pas le premier défenseur », assure-t-il même. « Il est évident que je veux battre mon joueur, mais je dois penser à la défense qui arrive, et certaines équipes aident, d’autres non. Parfois, elles aident puis elles n’aident pas dans d’autres parties du match, donc il s’agit de comprendre cela et de faire la bonne action. Mais le plus important, c’est que tout le monde bouge aussi pour que je puisse faire une lecture ».

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →