Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La Serbie ne veut pas entendre parler de ses absents

Coupe du monde – Sans Nikola Jokic, Vasilije Micic ou encore Nikola Kalinic en Asie, la Serbie est arrivée en finale et elle veut se concentrer sur ses joueurs présents et non absents.

serbieAvant même le début de cette Coupe du monde, la Serbie avait déjà une belle tête d’équipe capable de créer la surprise tout en avançant dans l’ombre. Il faut dire que, sans Nikola Jokic, Vasilije Micic, Nikola Kalinic, Nemanja Bjelica, Boban Marjanovic, Vladimir Lucic, Milos Teodosic ou encore Nemanja Nedovic, elle était loin d’être considérée parmi les favoris du tournoi.

Pourtant, deux semaines plus tard, les « Orlovi » (les Aigles) se sont qualifiés avec la manière pour la deuxième finale mondiale de leur jeune histoire de pays indépendant. Un an, seulement, après avoir chuté en huitième de finale de l’EuroBasket avec ses meilleurs éléments…

Après la leçon infligée par ses hommes au Canada, Svetislav Pesic a d’ailleurs tenu à attirer l’attention sur les joueurs présents en Asie et non ceux qui manquent à l’appel, comme Nikola Jokic.

« Je ne sais pas si c’est le bon moment pour parler de Jokic »

« Je ne sais pas si c’est le bon moment pour parler de [Nikola] Jokic », indiquait le sélectionneur de la Serbie, concernant le MVP des Nuggets. « Tout ce que je peux dire, c’est qu’il fera toujours partie de cette équipe, car c’est actuellement le meilleur joueur du monde et c’est une personne géniale. Mais je ne crois pas que ce soit le moment de parler de lui, il est plutôt temps de parler des joueurs qui sont là. »

Même son de cloche chez les joueurs serbes, emmenés par Bogdan Bogdanovic et Nikola Milutinov, qui ne se soucient guère de leurs compatriotes absents car leur collectif est particulièrement soudé et bien huilé.

« Peu importe qui n’est pas là », affirmait par exemple Marko Guduric. « Il est juste question de ce groupe de gars : nous n’abandonnons jamais, peu importe qui est présent et qui porte ce maillot. Nous nous battons jusqu’au bout, c’est dans notre sang. C’est en nous, nous sommes fiers de notre pays et nous représentons nos familles, notre peuple. Quand on voit la foule qui est ici, je ne peux pas imaginer comment c’est en Serbie. Mais comme je l’ai dit, peu importe qui n’est pas là car celui qui peut jouer va se donner à 100%. »

Crédit photo : FIBA.com

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités