Summer
league
Summer
league
MIA
OKC0:00
HOU
DET0:30
MEM
DAL2:00
PHI
POR2:30
SAC
UTH4:00
LAL
BOS4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Rudy Gobert : « Nando et Nico m’ont beaucoup manqué l’année dernière »

Coupe du Monde – Rudy Gobert fait le point sur la progression des Bleus en défense (de zone), au rebond et sur le potentiel de son secteur intérieur.

Rudy Gobert

Auteur d’un double-double, rien qu’en première mi-temps, face au Venezuela lundi soir à Orléans, Rudy Gobert (13 points, 11 rebonds et 23 d’évaluation) a réussi un match très convaincant pour mener les Bleus à un troisième succès en trois matches.

Mais le pivot des Wolves sait bien que les résultats obtenus en préparation ne veulent pas dire grand-chose. S’il apprécie la volonté de servir le secteur intérieur, Rudy Gobert est bien conscient également que le niveau d’exigence va encore grimper d’un cran avec la double opposition qui arrive face à la Lituanie, dès demain.

« Une des meilleures préparations que j’ai pu expérimenter »

Rudy, vous avez déjà connu pas mal d’étés en Bleu, quelles sont vos réactions à chaud après une troisième victoire en trois matchs de préparation ? Est-ce une des meilleures à laquelle vous avez participé ?

« Au niveau de l’état d’esprit, de la concentration, de l’énergie globale du groupe à chaque entraînement, c’est vrai que c’est une des meilleures préparations que j’ai pu expérimenter. Ce qui compte, ce ne sont pas les victoires mais le fait que l’on progresse chaque jour. On joue des équipes très différentes et qui nous forcent à être meilleur. »

Face au Venezuela, vous avez insisté à l’intérieur avec beaucoup de ballons pour vous et Moustapha Fall à votre relais, était-ce une consigne du staff avant le match ? Et une indication pour la suite de votre été en Asie…

« On a essayé d’appuyer là-dessus sur ce match parce que c’était globalement une petite équipe [en termes de taille] mais, pour moi, on a une équipe qui peut dominer à l’intérieur face à beaucoup d’adversaires. On veut progresser, nous [les intérieurs] sur les prises de positions, et les extérieurs, sur les passes pour venir nous trouver, et sur le spacing et le placement pour ressortir les balles. On a fait de belles choses sur ce point, on monte en puissance à ce niveau-là. »

On imagine que la présence de Nando De Colo et Nicolas Batum, 6 passes pour le premier et 3 pour le second, doit vous aider en ce sens…

« Nando et Nico m’ont beaucoup manqué l’année dernière [petit rire]. Ce sont deux joueurs qui voient tout avant les autres, donc naturellement, ils sont altruistes. Ils facilitent le jeu pour tout le monde. Et c’est contagieux dans l’équipe. Quand eux font les passes, Evan me cherche plus aussi. C’est à moi de donner confiance à mes coéquipiers sur mes prises de position pour que ces actions soient positives et que ça équilibre notre jeu. »

« Ça donne l’impression qu’on est six sur le terrain »

On sait que la défense de zone était un autre point de travail cette semaine à l’entraînement, comment évaluez-vous les progrès de l’équipe dans ce domaine, et la communication qui va avec ?

« On progresse. La position de la zone, ce n’est pas le plus important. Le plus important, c’est la lecture du jeu et la communication. Les deux premiers matches, c’était compliqué quand on jouait en zone et ce soir c’était mieux. Ça force l’adversaire à réfléchir, et avec les qualités qu’on a, ça donne l’impression qu’on est six sur le terrain. On va continuer à travailler dessus. Cette zone peut être une arme redoutable dans le tournoi et ça peut déstabiliser beaucoup de monde. »

Le rebond était également un de vos péchés mignons dernièrement, sanctionné par votre staff aux entraînements, avez-vous trouvé que l’équipe progresse sur cet autre point fondamental ?

« On sait pertinemment qu’on ne pourra pas atteindre nos objectifs si on n’arrive pas à sécuriser nos rebonds défensifs. Se faire prendre des rebonds offensifs, c’est un crève-coeur, surtout quand on est une bonne défense, et surtout pour une équipe comme nous qui défendons dur. Défendre vingt secondes et se prendre un panier sur rebond offensif, c’est à la fois démoralisant pour nous et ça donne de l’énergie à l’autre équipe. On sait que c’est très important et on prend les bonnes habitudes pour faire mieux dans le domaine, du poste 1 au poste 5. Il faut donner le ton dès le premier quart, pour montrer que ça ne sera pas « portes ouvertes ». On a été meilleur sur ce match, on descend en dessous de 10, c’est bien, mais il faut que l’on passe en dessous de 5. »

« Je joue contre Jonas Valanciunas depuis que j’ai 18 ans »

Vous allez enchaîner face à la Lituanie mercredi, qui possède un secteur intérieur nettement plus dense, à quel type d’adversité vous attendez-vous ?

« Ça va être un très bon test pour nous. On a besoin de jouer des équipes de ce calibre en préparation. Il n’y a jamais de match facile contre la Lituanie. Ils ont beaucoup de talent, et ils arrivent toujours à rendre le match compliqué. Je joue contre Jonas Valanciunas depuis que j’ai 18 ans, donc je commence à le connaître ! Il est le pilier de cette équipe ces dix dernières années. Ça va être à nous de monter de niveau, ça sera un bon test. »

Le cinq majeur a semblé un peu brouillon en début de match, et puis, à la reprise en deuxième mi-temps, on vous a senti beaucoup plus déterminé, avec un 12-4 notamment, était-ce la même sensation de l’intérieur ?

« Je ne me rappelle pas vraiment comment on a débuté le match… [Vincent Collet le coupe : « on défendait bien mais on a été maladroit »]. Ça arrive, tous les shoots ne vont pas rentrer. L’important, c’est l’état d’esprit… [Collet en rajoute une couche : « on était moins patient, on a moins renversé la balle » (rires)]. Il a une meilleure mémoire que moi [rires] ! Non, mais avec l’adrénaline, tout n’était pas parfait en début de match. J’ai bien aimé comment on a défendu. Tant qu’on défend, on sait que ça se passera bien pour nous. »

Propos recueillis à Orléans

Crédit photo : Lenoir/The Agency/FFBB

Rudy Gobert Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2013-14 UTH 45 10 48.6 0.0 49.2 1.1 2.3 3.4 0.2 1.3 0.2 0.7 0.9 2.3
2014-15 UTH 82 26 60.4 0.0 62.3 3.2 6.2 9.5 1.3 2.1 0.8 1.4 2.3 8.4
2015-16 UTH 61 32 55.9 0.0 56.9 3.4 7.5 11.0 1.5 2.7 0.7 1.9 2.2 9.1
2016-17 UTH 81 34 66.1 0.0 65.3 3.9 8.9 12.8 1.2 3.0 0.6 1.8 2.6 14.0
2017-18 UTH 56 32 62.2 0.0 68.2 3.0 7.8 10.7 1.4 2.7 0.8 1.9 2.3 13.5
2018-19 UTH 81 32 66.9 0.0 63.6 3.8 9.0 12.9 2.0 2.9 0.8 1.6 2.3 15.9
2019-20 UTH 68 34 69.3 0.0 63.0 3.4 10.1 13.5 1.5 3.2 0.8 1.9 2.0 15.1
2020-21 UTH 71 31 67.5 0.0 62.3 3.4 10.1 13.5 1.3 2.3 0.6 1.7 2.7 14.3
2021-22 UTH 66 32 71.3 0.0 69.0 3.7 11.0 14.7 1.1 2.7 0.7 1.8 2.1 15.6
2022-23 MIN 70 31 65.9 0.0 64.4 3.3 8.3 11.6 1.2 3.0 0.8 1.7 1.4 13.4
2023-24 MIN 76 34 66.1 0.0 63.8 3.8 9.2 12.9 1.3 3.1 0.7 1.6 2.1 14.0
Total   757 30 65.5 0.0 63.9 3.4 8.4 11.8 1.3 2.7 0.7 1.7 2.1 12.7

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités