Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.57GOL2.43Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Brittney Griner condamnée à neuf ans de prison en Russie

WNBA — Après avoir plaidé coupable, Brittney Griner a été condamnée à neuf ans de prison par un tribunal russe. Ouvrant la voie à un échange de prisonniers entre les États-Unis et la Russie…

Ce jeudi, le tribunal de Khimki, dans la banlieue de Moscou, a condamné Brittney Griner à neuf ans de prison pour possession et trafic de drogue. Une issue attendue, depuis qu’elle a plaidé coupable il y a un mois.

On rappelle que la joueuse des Phoenix Mercury est détenue en Russie depuis le mois de février. Entre temps, elle s’était défendue en déclarant qu’elle ne souhaitait pas enfreindre la loi russe et qu’elle avait simplement fait ses valises trop vite, oubliant l’huile de cannabis dans ses cartouches de cigarette électronique. 

Au passage, elle expliquait qu’on lui avait prescrit du cannabis médical aux États-Unis, afin de traiter des blessures chroniques pendant l’intersaison, un traitement de plus en plus fréquent dans les pays où la substance est autorisée.

Les négociations entre les Etats-Unis et la Russie peuvent commencer

À la suite du verdict de ce procès, les représentants des deux pays vont désormais pouvoir négocier un échange de prisonniers. Aux dernières nouvelles, il se murmure que Brittney Griner pourrait être échangée avec Paul Whelan, ancien militaire américain condamné à 16 ans de prison en Russie pour espionnage, contre Viktor Bout, marchand d’armes russe qui purge actuellement une peine de 25 ans de prison aux États-Unis.

La réaction du président américain Joe Biden n’a pas traîné : « Brittney Griner a été condamnée à une peine de prison qui rappelle une fois de plus ce que le monde savait déjà : la Russie la détient injustement. C’est inacceptable et j’appelle la Russie à la libérer immédiatement, pour qu’elle puisse retrouver sa femme, ses proches, ses amis et ses coéquipières. Mon administration continuera de travailler sans relâche et d’examiner toutes les options possibles pour ramener chez eux Brittney et Paul Whelan en toute sécurité, au plus vite. »

« Le verdict d’aujourd’hui et la condamnation sont injustifiés et malheureux » expliquent les commissionners de la WNBA et de la NBA, Cathy Engelbert et Adam Silver, dans un communiqué commun. « Mais ils ne sont pas surprenants et Brittney Griner reste injustement détenue. La détermination de la WNBA et de la NBA pour la ramener en bonne santé n’a pas changé, et notre espoir est que nous sommes proches du dénouement qui permettra à BG de rentrer aux Etats-Unis. »