Summer
league
Summer
league
MIA120
MEM118
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Bientôt une franchise WNBA à Philadelphie ?

WNBA – Originaire de Philadelphie, Cathy Engelbert confirme que la « ville de l’amour fraternel » est bien dans la course à l’expansion de la ligue féminine.

Avec ses 12 franchises, la WNBA a encore du boulot avant de rattraper la NBA avec ses 30 équipes. La ligue féminine a toutefois récemment annoncé qu’elle cherchait deux franchises supplémentaires pour 2024. Parmi les villes susceptibles d’accueillir une nouvelle équipe, on compte celle de Philadelphie.

Cette dernière, parmi les candidates potentielles citées (Nashville, Oakland, Portland, Toronto et San Francisco) par The Athletic il y a un mois, a un atout de choix : le patronne de la ligue connaît très bien la région.

« Pour ceux qui ne le savent pas, je suis originaire de la région de Philadelphie », note Cathy Engelbert qui a notamment fréquenté l’université de Lehigh (Pennsylvanie), comme un certain CJ McCollum. La dirigeante précise d’ailleurs que son père, Kurt, a été drafté en 1957 par les Pistons (au quatrième tour), après avoir joué à l’université de Saint Joseph’s sous la direction du Hall of Famer Jack Ramsay.

« Donc je connais Philadelphie et je sais que c’est une grande ville de basket », poursuit la patronne de la ligue féminine en citant les deux titres universitaires récemment remportés par Villanova (2016 et 2018). Elle ajoute, à l’occasion de sa conférence de presse tenue en marge du All-Star Game : « On voit clairement le potentiel du marché de Philadelphie. On doit évaluer si c’est un marché porteur pour le basket féminin. De toute évidence, on a des joueuses de Philadelphie, comme Dawn Staley, qui coache South Carolina, ou Natasha Cloud. »

La « ville de l’amour fraternel » est donc bien sur la liste des candidates. Liste qui comptait initialement… 100 villes. « Je pourrais en citer probablement 15 auxquelles on pense après avoir réduit la liste, et Philadelphie est sur cette liste. »

Son discours confirme les informations de The Athletic qui rappelait que Philadelphie est le quatrième plus grand marché « médiatique » du pays et le plus grand dans lequel la WNBA n’a pas encore d’équipe.

La création d’une franchise signifierait probablement l’implication des 76ers, à la fois financièrement et en termes de structures. Bien que les propriétaires des Sixers, Josh Harris et David Blitzer, aient déjà investi dans d’autres franchises, tout lien entre eux et des porteurs du projet à Philadelphie était toutefois jugé prématuré.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités