Matchs
NBA hier
Matchs
hier
BOS109
MIL81
PHO90
DAL123
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA1.73BOS2.1Pariez
  • GOL1.44DAL2.68Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Coaching | Herb Jones, la dynamo défensive

NBA – Face à Dejounte Murray et aux Spurs, Herb Jones a montré dans un match très important tout son impact pour les Pelicans. En multipliant les grosses séquences défensives.

« Fuck Jalen Green ». Bill Simmons ne s’est pas fait que des amis à Houston en expliquant avoir voté pour Herb Jones pour son meilleur cinq des débutants, à la place du rookie des Rockets.

« Je me fiche que tu marques 40 points si ton équipe est à 19 victoires pour 60 défaites » expliquait-il dans son podcast. « Félicitations. Herb Jones défend lui, dans de vrais matchs. Les fans de Houston vont être fous. Désolé. Mais j’aime les gagnants. Jalen Green y arrivera mais son équipe a fini à 21-61 (20-62) ou un truc du genre. »

Bill Simmons avait raison : les fans de Houston n’ont pas aimé. Même s’il a été obligé de calmer un peu les choses sur Twitter, en expliquant que Jalen Green allait être un super joueur, son analyse illustre en tout cas assez bien l’importance du scoring en NBA. Herb Jones n’est ainsi que le 13e meilleur scoreur parmi les rookies, entre Alperen Sengun et Jonathan Kuminga, avec 9.5 points de moyenne, et on parle assez peu de son impact chez les Pelicans.

Pourtant, son impact défensif a été noté par beaucoup, Donovan Mitchell lui prédisant notamment un bel avenir.

« Il a dit que Herb était l’un des rares rookies face auquel il devait se préparer » avait alors expliqué Willie Green, l’arrière du Jazz étant venu le voir après un match entre les Pelicans et le Jazz pour lui dire de féliciter l’ancien joueur d’Alabama sur sa performance défensive. « Ses instincts sont incroyables. Même quand il ne marque pas, il fait les bons choix en attaque. Nous sommes extrêmement chanceux de l’avoir dans notre équipe. »

Un impact défensif très rare pour un rookie

Ce n’est pas pour rien que les statistiques avancées adorent Herb Jones. Selon le système RAPTOR de FiveThirtyEight, il est carrément le rookie qui a rapporté le plus de victoires à son équipe (5.1). Ce chiffre est calculé en remplaçant les données du joueur dont on veut mesurer l’impact par celles du joueur « moyen » de NBA.

Le « play-in » face aux Spurs fut d’ailleurs une confirmation visuelle de cet impact, pour tous ceux qui ont peu vu jouer Herb Jones cette saison. Premier défenseur sur Dejounte Murray, il a énormément compliqué la vie du meneur All-Star, qui a fini la partie avec 16 points à 5/19 au tir, et un +/- de -4 lorsqu’il était sur le terrain.

Quant à Herb Jones, il a fait du Herb Jones, avec 12 points à 5/7 dont 2/4 de loin, 5 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et 2 contres. Surtout, il a multiplié les efforts défensifs, parfois sur la même action, à l’image de cette séquence où il aide Jonas Valanciunas à contenir l’attaque du cercle de Dejounte Murray, rebondit immédiatement pour contrer Jakob Poeltl, avant de lui voler le ballon dans la foulée pour partir en contre-attaque !

Herb Jones Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2021-22 NOP 78 30 47.6 33.7 84.0 1.3 2.5 3.8 2.1 3.1 1.7 1.3 0.8 9.5
Total   78 30 47.6 33.7 84.0 1.3 2.5 3.8 2.1 3.1 1.7 1.3 0.8 9.5