Matchs
NBA hier
Matchs
hier
BOS109
MIL81
PHO90
DAL123
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA1.73BOS2.1Pariez
  • GOL1.44DAL2.68Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Moon s’éclipse après avoir vu les stars

NBA – Meneur de second rang, Xavier Moon a profité de la crise du Covid pour trouver temporairement une place dans l’effectif des Clippers, et il a vécu un rêve éveillé.

590. C’est le nombre de joueurs différents qui ont foulé un parquet NBA cette saison. C’est un record absolu, dû à l’épidémie de Covid, et parmi eux, il y a Xavier Moon. Comme une bonne centaine de joueurs, ce meneur de 27 ans a été utilisé comme « joker médical », et dimanche a pris fin son troisième et dernier contrat de 10 jours. Pourtant, il avait la sourire car le hasard du calendrier l’a mené au Madison Square Garden pour cette dernière.

« Ça déchire ! » a-t-il lancé en pénétrant dans la Mecque du basket. « Je regardais les matches à la télévision, le Madison Square Garden, tout le monde fait ce qu’il a à faire, et on me donne une chance d’être sur le terrain… C’est surréaliste ! C’est comme dans un film. Mais je sais que je vais revenir. Bientôt. »

« Ce sont des joueurs que je regardais à la télévision ces deux dernières années et maintenant je suis réellement en déplacement avec eux »

Passé par la France, l’Angleterre, Israël et le Canada, Xavier Moon devait au départ rejoindre une équipe de deuxième division en Italie lorsque son agent l’a appelé pour lui dire que les Clippers voulaient l’intégrer à leur équipe affiliée en G-League, les Agua Caliente Clippers. La perspective même lointaine de jouer en NBA a pris le dessus, et le Covid lui a permis de décrocher un premier contrat de 10 jours pour environ 50 000 dollars.

« J’avais vu que si vous aviez du talent, ils vous trouvent… » explique-t-il avant d’ajouter : « Je me suis dit que je n’irais pas à l’étranger cette année et je pense que c’était probablement l’une des meilleures décisions que j’ai prises. »

À l’arrivée, il aura joué 83 minutes, et il a vécu un rêve éveillé : « Ce sont des joueurs que je regardais à la télévision ces deux dernières années et maintenant je suis réellement en déplacement avec eux. Il s’agit d’apprendre d’eux, et ensuite d’en retenir les leçons quel que soit mon parcours ensuite. »

Du côté des Clippers, tout le monde l’adore. À commencer par Tyronn Lue. « Il comprend vite les choses. Si vous regardez les moments où l’on se réunit, il est toujours impliqué. Je connais sa mentalité. »

« J’espère le voir dans une autre équipe et me mesurer à lui ici très bientôt car je pense qu’il le mérite »

Du côté des coéquipiers, c’est Reggie Jackson qui est le plus bavard. « C’est un vrai Clipper ! Par son comportement, son état d’esprit, sa volonté, son désir de s’améliorer, et sa manière de s’intéresser à l’équipe. Depuis son arrivée, il s’est amélioré chaque jour, il ne s’est pas plaint, il n’a peur de personne, il ne recule pas. »

Reggie Jackson l’apprécie tellement qu’il lui souhaite même de trouver un contrat ailleurs ! « J’adore le voir jouer avec les Clippers d’Agua Caliente mais j’espère qu’il signera ailleurs. J’espère qu’on va l’appeler, j’espère le voir dans une autre équipe et me mesurer à lui ici très bientôt car je pense qu’il le mérite. »

Un Reggie Jackson qui s’est reconnu dans l’enthousiasme de son coéquipier, et il se souvient de son année rookie quand il avait, lui aussi, découvert le Garden.

« Nous sommes montés dans une petite cage d’ascenseur – et je me souviens des odeurs, en me demandant ce qui se passait » raconte-t-il. « Pour mes coéquipiers, je voyais que c’était normal. Je me souviens de Russell (Westbrook) et KD (Kevin Durant) qui me regardaient, comme si mes yeux étaient illuminés… Aujourd’hui, j’essaie de faire la même chose avec les autres maintenant. J’ai pu voir la lueur dans ses yeux, comme dans ceux de Brandon Boston auparavant… C’est plaisant de le voir fouler le Madison Square Garden, de voir à quel point il est excité et de pouvoir jouer avec lui. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Paul George 31 34.8 42.1 35.4 85.8 0.4 6.5 6.9 5.7 4.1 2.2 0.4 2.4 24.3
Norman Powell 5 25.1 50.8 54.2 85.7 0.6 2.2 2.8 2.8 1.4 0.4 0.8 2.8 21.4
Reggie Jackson 75 31.2 39.2 32.6 84.7 0.5 3.1 3.6 4.8 2.3 0.7 0.2 2.1 16.8
Marcus Morris 54 29.0 43.4 36.7 87.2 0.5 3.9 4.4 2.1 1.3 0.5 0.3 2.1 15.4
Luke Kennard 70 27.4 44.9 44.9 89.6 0.3 3.0 3.3 2.1 0.9 0.6 0.1 1.4 11.9
Terance Mann 81 28.6 48.4 36.5 78.0 1.3 4.0 5.2 2.6 1.0 0.7 0.3 2.2 10.8
Robert Covington 23 22.1 50.0 45.0 84.8 0.8 4.3 5.1 1.0 0.7 1.3 1.2 2.5 10.4
Ivica Zubac 76 24.4 62.6 0.0 72.7 2.9 5.6 8.5 1.6 1.5 0.5 1.0 2.7 10.3
James Ennis 2 14.0 63.6 50.0 100.0 1.0 1.5 2.5 0.0 0.5 0.5 0.5 2.0 10.0
Eric Bledsoe 54 25.2 42.1 31.3 76.1 0.5 2.9 3.4 4.2 2.1 1.3 0.4 1.6 9.9
Amir Coffey 69 22.7 45.3 37.8 86.3 0.4 2.5 2.9 1.8 0.7 0.6 0.2 1.3 9.0
Nicolas Batum 59 24.8 46.3 40.0 65.8 0.5 3.8 4.3 1.7 0.7 1.0 0.7 1.4 8.3
Isaiah Hartenstein 68 17.9 62.6 46.7 68.9 1.7 3.2 4.9 2.4 1.2 0.7 1.1 2.5 8.3
B.j. Boston, Jr. 51 14.9 38.5 30.6 81.9 0.3 1.8 2.2 1.0 0.6 0.5 0.3 0.8 6.7
Serge Ibaka 35 15.4 49.0 38.7 69.0 1.1 3.1 4.3 1.0 0.9 0.2 0.7 1.6 6.6
Xavier Moon 10 13.7 49.0 35.7 60.0 0.2 1.2 1.4 2.4 0.6 0.7 0.3 0.9 5.8
Justise Winslow 37 13.0 44.7 17.2 61.0 0.8 2.8 3.6 1.4 1.0 0.6 0.5 1.2 4.2
Semi Ojeleye 10 9.8 41.4 44.4 81.3 0.2 1.4 1.6 0.4 0.4 0.2 0.1 0.4 4.1
Keon Johnson 15 9.0 33.3 27.3 76.2 0.4 1.0 1.4 0.9 0.5 0.5 0.1 1.4 3.5
Jayden Scrubb 18 6.7 39.1 28.6 70.0 0.1 0.8 0.9 0.4 0.4 0.2 0.2 0.5 2.7
Rodney Hood 13 9.9 46.2 54.5 80.0 0.2 0.6 0.8 0.6 0.3 0.2 0.2 0.3 2.6
Wenyen Gabriel 6 7.7 38.5 40.0 50.0 0.8 1.5 2.3 0.3 0.5 0.2 0.3 1.8 2.3
Moses Wright 1 1.5 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0

Tags →