NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
PHI101
ORL96
MIA111
DEN120
CHI110
CHA106
HOU92
OKC77
MIN85
IND81
DAL55
CLE63
SAS71
WAS66
UTH50
POR42
LAC
NOR4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • LA 1.3NEW3.3Pariez
  • BRO1.37NEW2.95Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Joel Embiid, le Tom Brady des Sixers

NBA – Sans Ben Simmons, Joel Embiid doit développer ses qualités d’organisateur en ce début de saison.

Sans faire de bruit, et sans forcer, Joel Embiid réalise pour le moment un début de saison solide avec Philadelphie. En trois matchs (pour deux victoires) et 30 minutes de jeu, le Camerounais tourne ainsi à « seulement » 21.0 points, 7.7 rebonds et 2.7 contres de moyenne. Le tout à 47% aux tirs, 46% à 3-points et 72% aux lancers-francs.

Mais ce qui interpelle le plus dans la ligne de stats de Joel Embiid, c’est sans aucun doute ses 5.0 passes décisives distribuées par rencontre. Moins scoreur qu’à l’accoutumée jusqu’à présent, le pivot All-Star se mue en véritable plaque tournante des Sixers, en l’absence de Ben Simmons, habituellement préposé à cette tâche.

Et cette nouvelle facette du jeu de Joel Embiid, responsabilisé comme rarement des deux côtés du parquet, plaît beaucoup à son coach, Doc Rivers.

« Il a travaillé dessus tout l’été, il a bossé sur son jeu », souligne à ce propos l’ancien entraîneur des Celtics et des Clippers. « Ses adversaires ont la sensation de pouvoir le mettre en difficulté à ce niveau, mais il leur prouve qu’ils ont tort. Si vous ‘trappez’ Joel [Embiid], il vous le fera payer et c’est ce qu’il a fait aujourd’hui. »

Un vrai quarterback

En mode diesel sur cette entame d’exercice, Joel Embiid a délivré 5, 4 puis 6 passes décisives, sur ses trois premières sorties de l’année.

S’il ne sera sans doute jamais un aussi bon passeur que le MVP en titre, Nikola Jokic, référence en la matière à son poste, le quadruple All-Star est tout de même en mesure de faire très bonne figure dans ce domaine.

« C’était juste super à observer, car il est resté patient malgré la pression des défenseurs », expliquait d’abord Doc Rivers, après la rencontre de cette nuit gagnée à Oklahoma City, avant d’oser une comparaison très élogieuse à son sujet. « Il était simplement en train de dicter le jeu et sanctionner ses adversaires, tel un quarterback, à la manière d’un Tom Brady. »

Surtout, malgré les habituelles prises à deux et son nouveau rôle de « point-center », Joel Embiid perd très peu de ballons en ce début de saison, puisqu’il affiche seulement 1.3 perte de balle à l’heure actuelle (contre 3.4 en carrière). Preuve de son implication et de sa maîtrise dans l’organisation, pour abreuver ses shooteurs.

« Joel [Embiid] savait qu’il allait être ‘trappé’ et il n’a jamais rien forcé, il a pris son temps », analyse Doc Rivers. « J’ai trouvé que Joel avait été autant meneur que n’importe qui d’autre sur le terrain [hier] soir. Il a offert des shoots à Seth [Curry], à Danny [Green] et, quand il fait ça, il devient juste indéfendable car, si tu le ‘trappes’, il entraîne un 3-points et, si tu le ne fais pas, il te marque dessus. C’était génial, il l’a vu et j’ai adoré. »

À 27 ans, Joel Embiid semble ainsi arriver doucement, mais sûrement, à maturité et, s’il continue sur sa lancée, sans être perturbé par des pépins physiques (au genou droit, notamment…), il sera à coup sûr candidat au trophée de MVP, comme en 2020/21, où il a terminé dauphin d’un certain Nikola Jokic.

Joel Embiid Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 PHL 31 25 46.6 36.7 78.3 2.0 5.9 7.8 2.1 3.6 0.9 3.8 2.5 20.2
2017-18 PHL 63 30 48.3 30.8 76.9 2.3 8.7 11.0 3.2 3.3 0.6 3.7 1.8 22.9
2018-19 PHL 64 34 48.4 30.0 80.4 2.5 11.1 13.6 3.7 3.3 0.7 3.5 1.9 27.5
2019-20 PHL 51 30 47.7 33.1 80.7 2.8 8.9 11.6 3.0 3.4 0.9 3.1 1.3 23.0
2020-21 PHL 51 31 51.3 37.7 85.9 2.2 8.4 10.6 2.8 2.4 1.0 3.1 1.4 28.5
2021-22 PHL 9 31 43.5 39.4 77.9 1.8 7.8 9.6 4.0 2.2 0.9 3.0 1.4 21.4
Total   269 31 48.5 33.1 80.7 2.4 8.9 11.2 3.1 3.2 0.8 3.4 1.7 24.7