NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL99
BRO102
SAS79
NYK88
LAL2
BOS2
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.55BOS2.25Pariez
  • CHA3.15PHI1.3Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Covid-19 : la NBA veut maintenir son protocole sanitaire strict pour les joueurs non-vaccinés

NBA – Le syndicat des joueurs refuse l’obligation vaccinale, mais les basketteurs de la ligue qui ne seront pas vaccinés vont devoir faire avec les mêmes restrictions que la saison passée.

Ce n’est sans doute pas la rentrée médiatique qu’espérait la NBA. Alors qu’il comptait en effet sur un retour (presque) à la normale après deux saisons très perturbées par l’épidémie du Covid-19, Adam Silver doit faire avec la défiance d’une partie des joueurs, une quarantaine d’entre eux refusant toujours de se faire vacciner.

Une situation qui crée pas mal de remous, en particulier à New York et San Francisco, dont les lois locales sont très contraignantes et pourraient priver les joueurs locaux des rencontres à domicile.

Le syndicat des joueurs sous pression

En interne, la vaccination est en tout cas devenue un sujet majeur. Lors du « media day » des Lakers, Kent Bazemore, qui avait pourtant longtemps (et publiquement) critiqué la vaccination la saison dernière, a ainsi confié que si Rob Pelinka ne lui a jamais forcé la main, il a bien compris qu’être vacciné était un pré-requis pour venir aux Lakers, le club n’ayant pas envie de devoir se priver de certains joueurs si la Californie renforçait son protocole sur le sujet dans un avenir proche. Le résultat, c’est en tout cas que 100% de l’équipe de Frank Vogel est vaccinée.

Comme l’a expliqué ESPN, dans les staffs des franchises NBA, ça grince également des dents car la ligue a obligé tous ceux qui travaillaient au contact des joueurs (coaching staff, personnel médical, préparateurs physiques, personnes en charge de l’équipement, dirigeants, agents de sécurité, assistants, personnes qui gèrent les relations publiques et les réseaux sociaux, mais également celles qui s’occupent de la table de marque) à se faire vacciner pour pouvoir travailler. Le fait que ce ne soit pas obligatoire pour les joueurs inquiète donc, et agace, mais la NBA a vite réagi pour… rappeler que c’était le syndicat des joueurs qui s’y opposait.

« Une obligation vaccinale pour les joueurs de la NBA nécessiterait un accord de leur syndicat. La NBA a fait ces propositions, mais l’association des joueurs a rejeté toute obligation de vaccination » a indiqué un porte-parole.

En position inconfortable sur le sujet, la président du NBPA, Michele Roberts, a répondu : « Plus de 90% de nos joueurs sont entièrement vaccinés. Au niveau national, en moyenne, seuls 55% des Américains le sont. La vraie question n’est pas de savoir pourquoi la vaccination n’est pas obligatoire dans la NBA. La vraie question pour les partisans de la vaccination est de savoir comment nous pouvons imiter les joueurs de la NBA. »

Un protocole strict pour inciter les derniers récalcitrants

Comme il ne peut pas faire dans le coercitif, Adam Silver fait donc dans l’incitatif, avec un protocole sanitaire de 65 pages bien différent, et bien plus souple pour les joueurs vaccinés que pour les non-vaccinés. Ainsi, alors que la plupart des restrictions sont levées pour les vaccinés, qui ne devront se faire tester que s’ils développent des symptômes ou s’ils ont été au contact de personnes contaminées, les non-vaccinés devront être testés dès qu’ils voudront aller à la salle ou rencontrer leurs coéquipiers ou des membres de l’univers NBA vaccinés.

À domicile, ils devront rester chez eux, à part pour les activités « essentielles », comme aller faire des courses ou emmener leurs enfants à l’école, alors qu’ils devront rester à l’hôtel à l’extérieur. Pas de sorties aux restaurants, bars, clubs ou tout établissement intérieur, alors que leurs interactions avec des personnes hors de leur cercle familial seront limitées, les invités devant se faire tester, tout en n’étant pas trop nombreux.

De plus, les joueurs vaccinés n’auront pas à s’isoler en cas de contact avec des personnes contaminées, sauf en cas de « circonstances inhabituelles », tandis que les non-vaccinés devront de leur côté s’isoler pendant sept jours. Il reste tout de même quelques points importants à régler entre la NBA et le syndicat des joueurs, comme la fréquence des tests pour les joueurs vaccinés, ou les activités extérieures auxquelles ils pourront participer.

Mais on le voit, même si la NBA va demander à tous les joueurs, vaccinés et non-vaccinés de porter un masque dans les couloirs des salles, pendant les trajets en bus et en avion ou dans les parties communes des hôtels, le protocole sanitaire pour les joueurs non-vaccinés est si contraignant qu’il sera un argument incitatif majeur. C’est d’ailleurs ce qu’ont confié pas mal de joueurs, comme Elfrid Payton, hésitant sur la vaccination mais qui n’a pas envie de devoir vivre avec toutes ces restrictions une saison supplémentaire.

Tags →
A lire aussi