Tokyo
2020
Tokyo
2020
SLO116
JPN81
ESP81
ARG71
IRI
FRA31/07
ITA
NGR31/07
AUS
GER31/07
USA
CZE31/07
ARG
JPN01/08
ESP
SLO01/08
W QF 20
W QF 19
W QF 22
W QF 21
W SF 23
W SF 2402/08
L SF 23
L SF 24
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Grant Hill, le futur homme fort de Team USA

Etats-Unis – Après les JO de Tokyo, l’ancien ailier All-Star deviendra le manager de Team USA.

Après les Jeux olympiques de Tokyo, Team USA aura un nouveau manager, et c’est Grant Hill qui a été choisi pour prendre la suite de Jerry Colangelo, et donc chapeauter l’équipe masculine des Etats-Unis. Une casquette de plus pour l’ancien ailier des Pistons et du Magic, puisqu’il est déjà co-propriétaire et vice-président des Hawks, membre du comité directeur de la NCAA, mais aussi consultant TV et businessman reconnu.

C’est donc lui qui aura la lourde tâcher de succéder à Jerry Colangelo, et de préparer la Coupe du monde 2023 et les Jeux olympiques de Paris en 2024.

« Pour moi, c’était une nouvelle occasion de représenter son pays, de servir son pays dans ces fonctions », a déclaré Grant Hill à l’AP. « Je pense que j’ai compris l’importance et la signification de l’expérience olympique en 1996 et je veux aider à la recréer pour les jeunes qui arrivent en NBA et qui veulent en faire partie. C’est presque une vocation à de nombreux niveaux. »

Pour la Fédération, ce n’était pas une succession comme les autres puisque le tandem Krzyzewski-Colangelo a ramené les Etats-Unis au sommet à partir de 2008, parvenant à motiver les meilleurs joueurs à participer aux Jeux olympiques. À Grant Hill de transmettre cet héritage, et il sera donc accompagné de Gregg Popovich pour trouver la bonne formule, et effacer l’échec de 2019.

« Tout est une question de relationnel, et il est très bon dans le relationnel »

« Il ne fait aucun doute que la barre est haute » reconnaît Grant Hill. « Jerry a été incroyable. Sa vision, sa pensée stratégique, sa volonté de réussir… Il en impose par son unique présence. J’ai vu d’autres légendes lui vouer un tel respect, à juste titre. J’ai discuté avec lui et j’ai simplement parlé de sa carrière, et j’ai été étonné par les nombreuses choses que je ne savais pas sur ses diverses contributions au basket. »

Pour Jerry Colangelo justement, ancien propriétaire et dirigeant en NBA, mais aussi dans d’autres sports américains, Grant Hill est l’homme de la situation par son charisme et son relationnel. Deux qualités indispensables.

« Grant nous côtoie depuis des années, que ce soit via les camps d’entraînement, mais aussi à titre personnel avec moi, et bien sûr avec Coach K, son coach à l’université » rappelle-t-il. « Il est très ouvert. Il y a eu beaucoup de discussions. Il y en aura encore beaucoup. Et ce n’est pas sorcier. Absolument pas. Tout est une question de relationnel, et il est très bon dans le relationnel, donc je me sens très confiant à l’idée de transmettre cela à Grant Hill. »

A lire aussi