NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
MIL23
BRO26
DEN
PHO2:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • DEN2.26PHO1.7Pariez
  • ATL2.32PHI1.64Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Coaching | Un système ultra classique au service des qualités athlétiques de Ja Morant

NBA – Un alley-oop sur jeu placé pour Ja Morant face à la défense de Utah et Rudy Gobert ? Voici les détails de ce système de jeu très simple, mais très utilisé car toujours efficace.

À chaque match, on voit des « Iverson Cut » en NBA. De quoi s’agit-il ? De ces traversées de terrain, dans le sens de la largeur, avec un ou plusieurs écrans. Il est nommé « Iverson Cut » ou « AI Cut » (« la coupe d’Iverson » ou « la coupe AI ») en référence à l’ancien MVP des Sixers, qui adorait recevoir le ballon après avoir ainsi bougé.

Mais s’il est aussi répandu en NBA, c’est qu’il est une excellente base, qui permet différentes lectures.

Lors du Game 2 entre le Jazz et les Grizzlies, on a ainsi vu Ja Morant partir au alley-oop suite à une de ses coupes, suivie par un écran dans le dos de Jonas Valanciunas. Rudy Gobert n’a pas reconnu le système et reste attaché au Lituanien, et comme Jaren Jackson Jr. a volontairement coupé pour éloigner au maximum son défenseur, l’écran qui bloque Mike Conley est suffisant pour dégager toute la zone du panier et permettre la passe de Kyle Anderson.

C’est clair, net et un peu trop facile. Surtout que le « AI Rip » est une base chez toutes les équipes NBA, et surtout NCAA, mais il est toujours efficace et offre souvent des bonnes opportunités aux attaques.

Dans ce « thread » de l’an passé, Gibson Pyper détaille ainsi à quel point il est utilisé. Mais ce qui est particulièrement intéressant, c’est qu’il montre des variations, au cas où le pivot bloquerait la passe en backdoor.

Ainsi, si l’attaque voit que le pivot adverse a senti l’action et s’est rapproché du panier, l’intérieur chargé de poser l’écran peut poser un nouvel écran pour le joueur qui devait aller au cercle, et qui peut cette fois s’écarter à 3-points. Chez les Cavaliers de LeBron James, on appelait ça le « AI Ricky ».

Mais notre option préférée vient encore après ça, puisque si la défense a encore bien réagi dans cette deuxième phase, il est encore possible pour le pivot de poser un nouvel écran pour son ailier, celui qui devait envoyer son meneur au alley-oop et l’a finalement servi à 3-points, afin qu’il coupe dans la raquette. Ça oblige le pivot adverse à faire une troisième lecture défensive très rapidement, et c’est donc une troisième peau de banane pour la défense.

Tags →
A lire aussi