Pariez en ligne avec Unibet
  • ORL2.9CHA1.39Pariez
  • BOS1.51WAS2.52Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Gabriel Deck, un bon départ pour la « Tortue » du Thunder

Arrivé sur le tard cette saison, Gabriel Deck a en tout cas réussi de bons débuts avec sa nouvelle équipe du Thunder, même si Oklahoma City termine la campagne en roue libre.

Alors que son ancienne équipe du Real Madrid s’est fait éliminer hier soir dans un Game 5 aux couteaux, aux portes du Final Four de l’Euroleague par l’Efes Istanbul de Rodrigue Beaubois et Shane Larkin, Gabriel Deck (1m98, 26 ans) poursuit quant à lui son adaptation express à la NBA.

Plus costaud qu’il n’y parait…

Fidèle à son surnom « la Tortue », qu’il a reçu étant jeune pour sa ressemblance avec l’animal après s’être recouvert d’une couverture sur la tête pour ne pas avoir froid, l’ailier argentin avait commencé tout doucement, par un match à 2 points et 2 rebonds face à La Nouvelle-Orléans. Mais depuis, il n’a eu de cesse d’augmenter la cadence, avec 8 puis 11 points, réalisant une jolie performance à 16 points en 16 minutes hier soir face à Sacramento.

« Il a progressé à chaque match », a commenté Mark Daigneault. « On aime son physique pour jouer près du panier. Il joue plus grand que sa taille et il joue plus fort que sa taille. Il est aussi plutôt costaud en défense. Offensivement, il sait comment jouer. Il présente une combinaison très intéressante. »

Face aux Kings, Gabriel Deck a effectivement fait du poste bas son domaine de prédilection, demandant le quart de terrain pour jouer Terence Davis en un-contre-un. Ses fondamentaux impeccables lui ont permis de s’imposer et de finir avec une fiche de stats très intéressante à 5/7 aux tirs dont 1/1 à 3-points et 5/6 aux lancers.

Encore tout nouveau à Oklahoma City, l’ancien Madrilène commence cependant à séduire ses coéquipiers sur le terrain, comme avec sa passe dans le dos pour un layup tout cuit pour Isaiah Roby : « Ça m’a clairement pris par surprise », s’exclamait par exemple Moses Brown, « ça m’a rappelé Poku ! »

« Il s’intègre bien à l’équipe », ajoute Darius Bazley. « Il joue super bien, avec sa qualité de passe notamment. Et il est aussi très présent au rebond. »

Certes sous les deux mètres, Gabriel Deck tourne pour le moment à 7 points et 6 rebonds de moyenne après quatre rencontres. Le rookie de 26 ans est ainsi plutôt costaud et difficile à bouger, endurci par ses expériences professionnelles en Argentine, en Espagne, et sur la scène internationale.

Un long chemin avant d’atteindre son rêve américain

« Durant mon parcours, j’ai beaucoup travaillé, j’ai dû faire des sacrifices et consentir beaucoup d’efforts. J’ai quitté la maison quand j’étais petit, à 13 ans. Le fait que je sois arrivé jusque là est la preuve que le travail paye, et celui aussi de mon entourage, ma famille et mes entraîneurs qui m’ont aidé tout au long de ma carrière. »

Passé de la capitale espagnole à la quiétude d’OKC, Gabriel Deck n’a pour le moment pas tellement eu le temps de se balader dans sa nouvelle ville. L’ailier de l’Albiceleste pense cependant pouvoir s’y plaire, surtout grâce à l’accueil trois étoiles que lui a réservé le Thunder.

« Je n’ai pas eu la chance d’explorer beaucoup comme on passe beaucoup de temps à l’hôtel. C’est une ville tranquille qui me parait sympathique. Je suis très content d’être ici. Je n’ai pas assez de mots pour dire combien j’ai été bien reçu depuis ma descente de l’avion de Madrid jusqu’à présent. C’est incroyable. »

Après les Manu Ginobili, Luis Scola, Andres Nocioni, Pablo Prigioni ou encore Carlos Delfino, Fabricio Oberto, et l’inoubliable Walter Herrmann, la colonie argentine commence peu à peu à se repeupler de l’autre côté de l’Atlantique. Gabriel Deck rejoint ainsi Facundo Campazzo et ces derniers pourraient bien accueillir Luca Vildoza cette saison, et Leandro Bolmaro, le prodige du Barça, la saison prochaine…

« Je suis content et reconnaissant de suivre les pas de grands joueurs argentins qui nous ont ouvert la voie en NBA. J’espère pouvoir continuer à construire cette tradition et pouvoir inspirer d’autres jeunes à eux aussi parvenir jusque-là. »

Sans faire de bruit, la « Tortue » a en tout cas effectué de bons débuts en NBA. De quoi s’inscrire dans le projet longue durée du Thunder, en pleine reconstruction et qui n’a gagné qu’un seul de ses 19 derniers matchs dans cette saison de transition, avec sa polyvalence et sa dureté, mais également son expérience ?

Gabriel Deck Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2020-21 OKC 10 21 47.8 13.3 81.8 1.6 2.4 4.0 2.4 0.9 0.8 0.6 0.0 8.4
2021-22 OKC 1 9 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0
Total   11 20 46.4 12.5 81.8 1.5 2.2 3.6 2.3 0.8 0.7 0.6 0.0 7.6

Tags →
A lire aussi