NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
BRO111
MIL115
Pariez en ligne avec Unibet
  • PHO1.58LA 2.45Pariez
  • PHI1.33ATL3.45Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Coaching | L’obsession du ballon, gros problème de Brooklyn en défense

Pire défense de NBA depuis le transfert de James Harden, les Nets ont des circonstances atténuantes, mais également de vrais problèmes. Comme cette obsession pour le ballon qui leur fait souvent totalement oublier le côté faible, et ouvre des boulevards à leurs adversaires…

Depuis le transfert de James Harden, qui a entraîné les départs de Jarrett Allen, Taurean Prince, Caris LeVert et Rodions Kurucs, les Nets affichent la pire défense de toute la NBA, avec 119.4 points encaissés sur 100 possessions.

C’est évidemment problématique, car même si Brooklyn affiche dans le même temps la 3e attaque (119.2 points marqués sur 100 possessions), ça ne suffit pas à compenser pour le club, qui possède un bilan de 6 victoires pour 6 défaites depuis l’échange. Bien sûr, ce n’est que le début de la cohabitation entre Kyrie Irving, James Harden et Kevin Durant, et les trois hommes ont d’ailleurs gagné quatre des cinq « vrais » matchs qu’ils ont joués ensemble, la défaite face aux Raptors ayant été marquée par l’imbroglio autour de l’ailier.

Des circonstances pas favorables

Pourquoi donc s’inquiéter ? En premier lieu, parce que les circonstances ne sont pas favorables à Steve Nash et son staff. Le « training camp » a été extrêmement court et toutes les défenses s’en ressentent, mais c’est forcément encore plus difficile pour Brooklyn, qui a perdu ses deux meilleurs défenseurs, qui devaient stabiliser le groupe dans les moments importants (Spencer Dinwiddie sur blessure et Jarrett Allen dans l’échange) et qui a vu son effectif être sérieusement chamboulé après trois semaines de compétition, obligeant à tout revoir…

Et puis surtout il y a des mauvaises habitudes très voyantes durant les rencontres, et les absences n’excusent pas tout. La nuit dernière, sur une des premières actions du match, Jerami Grant a ainsi eu un dunk complètement ouvert sur jeu placé, parce que Jeff Green et Kyrie Irving ont géré le côté faible de façon totalement laxiste.

Il y a plusieurs problèmes clairs à Brooklyn à l’heure actuelle, comme le manque d’un vrai intimidateur près du cercle, DeAndre Jordan ayant de plus en plus de mal à contrôler la raquette et les pénétrations. Ça se traduit par le fait que les Nets sont l’équipe qui concède le plus de paniers dans la raquette (27 par match), à 57.8% de réussite. En comparaison, les meilleures équipes pour protéger leur panier comme le Jazz ou les Bucks maintiennent leurs adversaires à respectivement 50.9% et 51.8% sur les tirs dans la peinture.

La défense côté faible particulièrement problématique…

Et puis il y a cette obsession du ballon en défense, qui rend les couvertures à l’opposé parfois ridicules.

Kyrie Irving et James Harden ont ainsi tous les deux une réputation de défenseur faible, mais « The Beard » n’est pas un mauvais défenseur sur l’homme. Il a été et il reste par contre problématique sur les déplacements sans ballon, faute d’habitudes et surtout de concentration. À Houston, PJ Tucker cachait beaucoup ses carences, comme Marcus Smart le faisait du côté de Boston avec Kyrie Irving. Mais maintenant que les deux All-Stars sont associés, ils ne peuvent plus se permettre de se reposer à l’opposé du ballon.

Un protecteur du cercle récupéré avant la « trade deadline » ?

On ne compte ainsi plus les séquences de ce genre sur les dernières rencontres, même en présence de Kevin Durant, avec toute la défense des Nets qui se concentre sur le ballon, et qui oublie de contrôler le côté faible.

Le gros souci, c’est que cette faiblesse de Kyrie Irving, James Harden mais aussi de pas mal d’autres Nets est désormais clairement ciblée par les adversaires. Les Raptors l’ont par exemple beaucoup utilisée, ciblant notamment le meneur de Brooklyn dans le « money time », qui leur a bien facilité la tâche.

La question, c’est donc de savoir comment limiter au maximum ce point faible. En récupérant un vrai protecteur du cercle d’ici la « trade deadline » ? Un ou deux défenseurs extérieurs supplémentaires pour équilibrer l’effectif ?

Ça aidera sans doute, mais ça ne comblera pas toutes les lacunes, Kyrie Irving et James Harden devant à tout prix faire des efforts pour ne plus être continuellement obsédés par le ballon et mieux contrôler le côté faible. Car sinon, ils vont forcément être ciblés, comme c’est déjà le cas, par des adversaires qui pourront facilement en profiter. Mais arriveront-ils à gommer des problèmes à la volée, avec si peu d’entraînements possibles ?

Tags →
A lire aussi