NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Giannis Antetokounmpo cherche encore à s’adapter au nouveau système offensif des Bucks

Le double MVP découpe moins les défenses cette saison. Ses adversaires seraient-ils mieux préparés ? C’est surtout qu’il doit s’adapter à un changement majeur dans l’attaque des Bucks.

Avec 27 points de moyenne à 54 % de réussite au shoot depuis le début de saison, plus la troisième place des Bucks à l’Est, il n’y a pas nécessité de réellement s’inquiéter pour Giannis Antetokounmpo.

Seulement, il est évident que le Grec est moins dominateur pour l’instant. Certes, Milwaukee affiche toujours la meilleure attaque de la ligue, mais le double MVP en titre n’enchaîne plus les sorties à plus de 30 points.

Comment l’expliquer ? Par un changement fondamental dans l’équilibre offensif de l’équipe, qui bouleverse ses prestations et ses habitudes. Lui-même le confirme.

« C’est bizarre, mais je vais trouver une solution », annonce Giannis Antetokounmpo. « J’adorerais coller aisément 30 ou 35 points, avec des paniers faciles et des dunks. Mais avec quelqu’un au ‘dunker’, c’est un peu plus dur. »

Un caillou dans la chaussure du Grec ?

Le « Greek Freak » vient de donner la clé. Le « dunker spot », c’est-à-dire cette position ligne de fond, entre le panier et la ligne à 3-pts. Pour avoir quelqu’un pouvant aller au alley-oop en permanence en cas d’aide, qui peut aller au rebond offensif, et ainsi tenter de casser le mur que les équipes avaient choisi de construire face à Giannis Antetokounmpo, Mike Budenholzer a désormais décidé de placer un joueur à ce poste.

Le coach a même marqué ces zones à l’entraînement, avec du ruban bleu, pour bien montrer aux joueurs où ils doivent se trouver dans son système en permanence.

L’influence pour le Grec est évidente : quand il veut pénétrer et déborder son adversaire pour conclure près du cercle, il n’a plus qu’un côté pour le faire. En un-contre-un, en démarrant de la ligne à 3-pts comme il aime tant le faire, avec son « spin move » ou son « euro step », l’intérieur sait qu’une aide défensive sera possible s’il va du côté du « dunker spot », puisque le défenseur chargé de s’occuper de ce joueur pourra alors venir lui barrer la route.

Dans le même temps, c’est aussi une solution de passe facile et une force pour jouer dans le dos d’une défense, et ainsi varier le jeu offensif.

Sauf que pour l’instant, le mur de plusieurs joueurs souvent installé par les défenses pour contrer Giannis Antetokounmpo en transition n’a pas explosé, il s’est simplement déplacé et cela limite les dribbles de la star de Milwaukee. Si bien que, après un mois de compétition, le Grec est moins tranchant quand il remonte la balle.

Giannis Antetokounmpo affaibli, mais les Bucks renforcés ?

La preuve : sa première saison avec Mike Budenholzer, il marquait presque 25% de ses paniers en dunkant. Cette saison, il n’est qu’à 13%. En 2018/2019, il prenait 57% de ses shoots à moins d’un mètre. Cette saison ? 44 %…

« C’est comme un nouveau programme pour moi, car mes coéquipiers sont dans de nouvelles positions », confie-t-il. « Les choses qui fonctionnaient dans le passé, on ne peut plus les utiliser aussi souvent. Les années précédentes, c’était plus facile, je connaissais l’attaque. Je dois bosser dessus et ça fait quelques matches qu’on évolue avec une nouvelle attaque, un style nouveau. Mais ne pas être à l’aise, c’est une bonne chose. C’est là qu’on est le meilleur. Certes, il y a des obstacles, mais au fond, il faut continuer de gagner des matches et s’améliorer. »

Mike Budenholzer espère ainsi que ce changement va renforcer les Bucks, qui ont progressé au rebond offensif (10.9 de moyenne cette saison contre 9.5 en 2019/2020) ou à l’adresse globale (49% de réussite contre 47% l’an passé), et permettre de franchir un cap collectivement. Même si cela fait chuter un peu les chiffres de son meilleur joueur.

« Que ce soit positif, dans l’ensemble. Que ce soit un gain positif pour tout le monde, et que ça ne concerne pas que Giannis », souligne le coach des Bucks. « Au fond, on y croit », poursuit le MVP 2019 et 2020. « On pense que ça va fonctionner. On est bien et on continue de croire en ce système. »

Giannis Antetokounmpo Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2013-14 MIL 77 25 41.4 34.7 68.3 1.0 3.4 4.4 2.0 2.3 0.8 1.6 0.8 6.8
2014-15 MIL 81 31 49.1 15.9 74.1 1.2 5.5 6.7 2.6 3.1 0.9 2.1 1.1 12.7
2015-16 MIL 80 35 50.6 25.7 72.4 1.4 6.2 7.7 4.3 3.2 1.2 2.6 1.4 16.9
2016-17 MIL 80 36 52.1 27.2 77.0 1.8 7.0 8.8 5.4 3.1 1.6 2.9 1.9 22.9
2017-18 MIL 75 37 52.9 30.7 76.0 2.1 8.0 10.0 4.8 3.1 1.5 3.0 1.4 26.9
2018-19 MIL 72 33 57.8 25.6 72.9 2.2 10.3 12.5 5.9 3.2 1.3 3.7 1.5 27.7
2019-20 MIL 63 30 55.3 30.4 63.3 2.2 11.4 13.6 5.6 3.1 1.0 3.7 1.1 29.5
2020-21 MIL 34 34 55.8 27.9 66.4 1.8 9.9 11.7 5.8 3.0 1.2 3.7 1.4 29.1
Total   562 33 52.9 28.4 71.7 1.7 7.4 9.1 4.4 3.0 1.2 2.8 1.3 20.6

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |