Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.82PHI1.96Pariez
  • OKL4.65GOL1.18Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

[Previews 2020/21] Qui sera le meilleur sixième homme ?

Est-ce que les Clippers vont gagner le trophée pour la quatrième année de suite ? Ce sera compliqué mais pas impossible…

Trois fois d’affilée, et quatre fois en cinq ans ! Tel est le bilan des Clippers avec le trophée du meilleur sixième homme. Après Jamal Crawford en 2016, c’est ainsi Lou Williams en 2018 et 2019, puis Montrezl Harrell en 2020 qui se sont emparés de cette récompense. Le vainqueur a rejoint les Lakers, mais Lou Williams est toujours là, et il sera une fois de plus parmi les principaux postulants. C’est ce qui ressort de nos votes, même s’il n’est pas le favori.

Comme pour le trophée de Most Improved Player, personne ne fait l’unanimité, même si deux joueurs se distinguent. À Basket USA, c’est Jordan Clarkson, le joker du Jazz, et Derrick Rose qui se partagent la première place, tandis que Hype leur préfère Caris LeVert puisque ce dernier a appris qu’il serait 6e homme.

1 – Jordan Clarkson (Utah Jazz) – 30 points (sur 110)

On pensait que sa carrière allait prendre un mauvais tournant après son passage à Cleveland, mais Jordan Clarkson a parfaitement rebondi au Jazz. Là-bas, on lui demande d’être dans son registre, et dans un basket structuré, où chacun connaît son rôle, il s’éclate.

Ce n’est plus le Jordan Clarkson des Lakers ou des Cavaliers, et il est même devenu l’un des meilleurs remplaçants de la NBA. On l’a même venu terminer les matches aux côtés d’un Donovan Mitchell davantage meneur de jeu. C’est un peu le nouveau Lou Williams et il pourrait donc inscrire son nom au trophée.

2 – Derrick Rose (Detroit Pistons) – 30 points (sur 110)

Le MVP 2011 ne gagnera pas le titre avec les Pistons, mais au moins, il prend du plaisir, et il en donne même.

Mentor auto-proclamé de Killian Hayes, il devrait récupérer de nombreux ticket shoots en sortie de banc dans un effectif très remanié. Son shoot s’est amélioré au fil des années, et même s’il n’a plus de fusées sous les chaussures, ses appuis sont puissants et il fait encore très mal en pénétration. La saison passée, il tournait à 18.1 points et 5.6 passes de moyenne. S’il améliore ces très bons chiffres, il peut prétendre à cette récompense.

3 – Lou Williams (LA Clippers) – 10 points (sur 110)

Montrezl Harrell n’est plus là, et forcément, Lou Williams aura le champ libre pour aller chercher un quatrième « Sixth Man Award », et ce serait le record absolu.

Aux Clippers, il va découvrir un nouveau coach (Tyronn Lue) mais son rôle ne va pas évoluer. Il sera le sixième homme de l’équipe, et il remplacera le plus souvent Pat Beverley pour punir les bancs adverses. Le problème, c’est que Lou Williams défend peu, et il restera un boulet s’il ne fait pas d’efforts dans ce domaine, surtout en playoffs.

Ont obtenu des voix : Montrezl Harrell (Lakers), Caris LeVert (Nets), Tyler Herro (Heat), Danilo Gallinari (Hawks)…

HYPE PREVIEW


Tags →
A lire aussi