Pariez en ligne avec Unibet
  • ATL1.1ORL7.45Pariez
  • NEW1.71BRO2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Houston : Russell Westbrook dépité par le traitement de diva accordé à James Harden

Le nouveau meneur des Wizards ne s’attendait pas à débarquer dans une franchise aussi désorganisée et finalement dirigée par James Harden.

Dans un long article, ESPN revient sur les dessous de la crise aux Rockets, et on apprend ainsi que la direction cédait au moindre caprice de James Harden, et que ça tournait même au chantage. Le meilleur marqueur de la NBA menaçait ainsi de partir si ses dirigeants ne validaient pas ses choix de recrutement, et ce fut le cas lorsqu’il avait exigé en 2019 que la franchise récupère Russell Westbrook.

« On savait qui était le patron de la franchise » confirme un ancien assistant. « Cela faisait partie du deal quand on arrive à Houston. Les joueurs, les coaches, le GM, le propriétaire… Tous savaient. Je n’en veux pas à James. J’en veux à la franchise. Ce n’est pas de sa faute. Il faisait ce qu’on lui avait permis de faire« .

James Harden n’avait pas l’habitude qu’on lui dise « non »

ESPN raconte ainsi que le MVP 2018 avait l’habitude de quitter l’équipe entre deux matches pour aller à Las Vegas ou ailleurs. Parfois, il fallait même attendre le retour du jet-setter… ou déterminer les jours sans entraînement en fonction de lui. Et c’est dans ce contexte que son pote Russell Westbrook débarque. Et là, il tombe des nues !

Il découvre un club mal dirigé, « organisée comme une équipe AAU » selon les termes d’un ancien membre du staff. « Rien ne débutait à l’heure » poursuit-il. « L’avion était toujours en retard. Le car n’était jamais à l’heure… »

ESPN raconte que, dans la « bulle », Russell Westbrook s’était emporté parce qu’une séance vidéo n’avait pas débuté tant que James Harden n’était pas là. Sur le terrain, l’entente n’était pas cordiale non plus, et le meneur n’a pas rechigné à quitter cet environnement aux antipodes du professionnalisme du Thunder. Il est désormais aux Wizards, bien loin de cette ambiance toxique.

Quant à James Harden, il pensait que sa demande de transfert serait exaucé dans la foulée. « Il n’a jamais entendu « non » auparavant » poursuit cet ancien membre des Rockets, et voilà comme on se retrouve à un point de non retour avec une équipe de Houston contrainte de faire jouer son « franchise player », malgré lui.

James Harden Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2009-10 OKC 76 23 40.3 37.5 80.8 0.6 2.6 3.2 1.8 2.6 1.1 1.4 0.3 9.9
2010-11 OKC 82 27 43.6 34.9 84.3 0.5 2.6 3.1 2.2 2.5 1.1 1.3 0.3 12.2
2011-12 OKC 62 31 49.1 39.0 84.6 0.5 3.6 4.1 3.7 2.4 1.0 2.2 0.2 16.8
2012-13 HOU 78 38 43.8 36.8 85.1 0.8 4.1 4.9 5.8 2.3 1.8 3.8 0.5 25.9
2013-14 HOU 73 38 45.6 36.6 86.6 0.8 3.9 4.7 6.1 2.4 1.6 3.6 0.4 25.4
2014-15 HOU 81 37 44.0 37.5 86.8 0.9 4.7 5.7 7.0 2.6 1.9 4.0 0.7 27.4
2015-16 HOU 82 38 43.9 35.9 86.0 0.8 5.3 6.1 7.5 2.8 1.7 4.6 0.6 29.0
2016-17 HOU 81 36 44.0 34.7 84.7 1.2 7.0 8.1 11.2 2.7 1.5 5.7 0.5 29.1
2017-18 HOU 72 35 44.9 36.7 85.8 0.6 4.8 5.4 8.8 2.4 1.8 4.4 0.7 30.4
2018-19 HOU 78 37 44.2 36.8 87.9 0.9 5.8 6.6 7.5 3.1 2.0 5.0 0.7 36.1
2019-20 HOU 68 37 44.4 35.5 86.5 1.0 5.5 6.6 7.5 3.3 1.8 4.5 0.9 34.3
2020-21 * All Teams 42 37 46.3 35.8 87.0 0.8 7.2 8.0 10.9 2.3 1.2 4.1 0.7 25.2
2020-21 * BRK 34 37 46.7 36.1 86.7 0.9 7.8 8.7 11.0 2.4 1.3 4.1 0.7 25.4
2020-21 * HOU 8 36 44.4 34.7 88.3 0.6 4.5 5.1 10.4 1.8 0.9 4.3 0.8 24.8
Total   875 35 44.4 36.3 85.9 0.8 4.7 5.5 6.5 2.6 1.6 3.7 0.5 25.2
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |