Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Parmi les inspirations de Tyronn Lue, il y a Doc Rivers et les autres

Parmi les nombreux techniciens qui ont influencé la carrière du nouveau coach des Clippers, son prédécesseur occupe évidemment une place de choix.

Saison 2003-2004. Tyronn Lue signe au Magic d’Orlando où, pour la première fois de sa carrière, une place de titulaire l’attend à la mène pour assister Tracy McGrady. Un certain Doc Rivers est encore aux commandes de la franchise floridienne, pour quelques matches.

Alors que son meneur, âgé de 26 ans à l’époque, a encore quelques années de jeu devant lui, le coach lui souffle déjà l’idée de rejoindre les bancs NBA, une fois le temps de la retraite venue. Rivers propose même de lui garder un poste au chaud.

En 2009, le champion NBA 2001 avec les Lakers se retire et revient vers son ancien coach, alors en poste chez les Celtics. Et c’est ainsi que durant la saison 2011-2012, Tyronn Lue effectue ses premiers pas en tant qu’assistant à Boston.

Deux parcours très liés

Deux ans plus tard, au moment du départ de Rivers vers les Clippers, Lue sera également du voyage avant d’avoir l’opportunité de prendre en charge sa propre équipe, les Cavaliers. Vous l’aurez compris, le parcours de Lue est finement lié à celui de son homologue. « Tout ce que je fais porte l’empreinte de Doc Rivers », formule d’ailleurs l’intéressé, qui avait déjà employé cette expression par le passé.

Cette fois-ci, Lue ne va pas suivre Rivers, parti à Philadelphie. Après une nouvelle année d’assistanat aux Clippers, il prend la main sur l’équipe californienne en remplacement de celui qui l’a toujours inspiré.

« Doc a été mon mentor depuis que je suis dans la ligue et que je coache. Il m’a donné ma première chance. Donc sans Doc, je ne serais pas dans la situation actuelle. Son départ est une perte terrible pour nous tous. »

Mais aussi l’occasion pour lui de vivre une deuxième expérience au sommet du coaching après sa séquence à Cleveland, soldée par le titre de 2016 puis terminée brutalement.

S’approprier les conseils des autres

Ces derniers mois, Lue a pu voir à l’œuvre de nombreux hommes de banc, et pas seulement Rivers, pour s’en inspirer. « J’ai beaucoup appris de Doc mais aussi de beaucoup d’autres coachs de la ligue parce que j’étudie en permanence. J’essaie de progresser, d’être meilleur. J’ai appris de coaches comme Erik Spoelstra et Brad Stevens, j’ai observé Nick Nurse l’année dernière, sa façon de sortir des sentiers battus avec sa boîte ou sa défense en triangle , pour apporter du neuf à la ligue. »

À seulement 43 ans, il compte toujours parmi les plus jeunes coaches de la ligue. Aller piocher des bonnes idées chez les autres est donc, selon lui, essentiel pour réussir. « J’en prends un peu de chaque coach, de chaque grand coach : (Gregg) Popovich, Phil Jackson. Stan Van Gundy ou Scott Skiles m’ont aussi beaucoup appris. Je suis donc fier d’être capable de recevoir les conseils de nombreux entraîneurs différents et de me les approprier. »

À voir désormais comment la « méthode Lue » va s’appliquer à des Clippers qui misent gros la saison prochaine et veulent tourner la page de leur désillusion en playoffs. La pression est immense, d’autant que Kawhi Leonard et Paul George pourraient filer l’été prochain.

Mais après tout, Lue a été champion NBA dès sa prise de pouvoir à Cleveland. « Si vous parlez de pression, cela signifie que vous êtes en situation de gagner. C’est ce que je veux. Je veux être l’un des plus grands coaches. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés