Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Pour Gersson Rosas, Daryl Morey « a changé le jeu »

L’ancien bras droit du GM des Rockets rend hommage à l’influence de son mentor, qui a révolutionné les choses en NBA, même s’il n’a jamais remporté le titre suprême.

Dans la pleine page que Daryl Morey s’est offerte dans le Houston Chronicle pour remercier les fans de Houston, le GM explique que James Harden a « changé sa vie », et surtout qu’il a changé la façon dont on joue au basket.

Pour son ancien bras droit, désormais GM des Wolves, c’est plutôt Daryl Morey qui a tout bousculé.

« Il a changé le jeu », estime ainsi Gersson Rosas, qui l’a accompagné pendant 12 ans, de 2007 à 2019. « Pour être honnête, il a changé les choses dans la façon d’évaluer ou d’utiliser les statistiques avancées. Ce n’était pas toujours la bonne façon de faire, mais ça a profondément modifié la façon dont on travaille en NBA. »

En poussant jusqu’au bout l’idée que les équipes devaient jouer pour « le layup, le lancer ou le 3-points », les trois tirs les plus efficaces du basket, Daryl Morey a en effet eu une large influence sur la NBA. Lors de ses 13 ans à la tête de l’équipe, seuls les Spurs ont en tout cas affiché un bilan global supérieur, et il termine avec le cinquième meilleur bilan de l’histoire pour un GM ayant mené une équipe pendant plus de 1 000 matchs.

Sauf que, bien sûr, il n’a jamais remporté le titre, ni même atteint les Finals…

« J’étais là avant que Daryl n’arrive et pendant son mandat, beaucoup de choses ont changé dans notre façon de faire, et dans notre approche. Je ne dirais pas que tout a changé », tempère Gersson Rosas. « Il y avait des fondations solides à Houston avec Rudy (Tomjanovich), CD (Dawson) et Dennis (Lindsey). Leslie (Alexander, l’ancien propriétaire) mérite également qu’on lui rende hommage. L’utilisation des stats dans les décisions n’était pas nouvelle pour nous. Mais il faut bien dire que Daryl a porté ça à un tout autre niveau. »

Jusqu’au Game 7 de la finale de conférence, face aux Warriors, en 2018. « On était probablement à une cuisse de gagner le titre », conclut l’actuel GM de Minnesota, en référence à la blessure de Chris Paul lors de cette série.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés