Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Ne dites surtout pas à Goran Dragic qu’il est vieux !

Avant de rentrer se ressourcer en Slovénie, au sortir d’une campagne de playoffs brillante, le meneur, bientôt free agent, est revenu sur son âge et ce rôle de sixième homme.

Ne parlez pas d’âge à Goran Dragic ! À 34 ans, le meneur veut bien admettre que ses cheveux grisonnants commencent à le trahir au niveau capillaire. Mais sur le terrain, le joueur du Heat se veut toujours chaud, comme il l’a prouvé ces deux derniers mois jusqu’à ce qu’une blessure à la voûte plantaire ne vienne ternir sa sortie.

« Je ne me sens pas vieux, pour être honnête, » a-t-il déclaré au Sun Sentinel. « Mais quand on entend dire que vous êtes vieux, ça vous affecte de manière positive, parce que vous voulez prouver que c’est faux et pouvoir dire : ‘OK, vous pouvez dire que je suis vieux, mais je peux toujours jouer au basket’. Je dois admettre que dans mon cas, mes cheveux gris ne plaident pas en ma faveur. Mais 30, 40… ce n’est qu’un chiffre ».

Un vétéran qui continue d’apprendre

Après 12 ans en NBA, Goran Dragic continue aussi d’apprendre, sur le jeu mais aussi sur lui, remerciant au passage Erik Spoelstra pour lui avoir permis de voir les choses différemment au fil de la saison, après avoir dû commencer tous ses matchs sur le banc derrière et passer derrière un rookie, Kendrick Nunn.

Une situation qui n’a pas toujours été facile à accepter.

« Je suis vraiment heureux de pouvoir être coaché par Spo, parce qu’il enseigne tellement de choses, non seulement sur le basket, mais aussi sur la vie. Comme le fait de savoir parfois accepter quand on a tort, » a-t-il ajouté. « Au début de cette saison, ça a été vraiment dur pour moi, quand Spo m’a dit : ‘G, tu vas sortir du banc’. Vous savez, ça n’a pas été facile. J’étais en état de choc. J’étais en colère. J’étais triste. Puis, je me suis dit : ‘OK, tu peux faire deux choses : aller te confronter à Spo pour lui dire que je dois davantage jouer, et lui prouver qu’il avait tort. Ou juste accepter et tirer le meilleur parti de cette situation ».

Le Slovène a donc choisi cette dernière option, et bien lui en a pris puisqu’elle a en partie contribué à la réussite du Heat cette saison, et son accession en finale.

Goran Dragic Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2008-09 PHX 55 13 39.3 37.0 76.9 0.6 1.3 1.9 2.0 1.6 0.5 1.3 0.1 4.5
2009-10 PHX 80 18 45.2 39.4 73.6 0.5 1.7 2.1 3.0 1.6 0.6 1.6 0.1 7.9
2010-11 * All Teams 70 18 43.5 36.1 62.4 0.5 1.5 2.0 2.9 1.8 0.7 1.7 0.1 7.5
2010-11 * PHX 48 18 42.1 27.7 60.8 0.5 1.3 1.8 3.1 1.9 0.8 2.0 0.1 7.4
2010-11 * HOU 22 17 47.2 51.9 66.7 0.6 2.0 2.6 2.5 1.6 0.6 1.0 0.2 7.7
2011-12 HOU 66 27 46.2 33.7 80.5 0.8 1.7 2.6 5.3 2.5 1.3 2.4 0.2 11.7
2012-13 PHX 77 34 44.3 31.9 74.8 0.8 2.3 3.1 7.4 2.8 1.6 2.8 0.3 14.7
2013-14 PHX 76 35 50.5 40.8 76.0 0.9 2.3 3.2 5.9 2.7 1.4 2.8 0.3 20.3
2014-15 * All Teams 78 34 50.1 34.7 77.4 1.0 2.5 3.5 4.5 2.5 1.0 2.2 0.2 16.4
2014-15 * PHX 52 33 50.1 35.5 74.6 1.0 2.6 3.6 4.1 2.3 1.0 2.2 0.2 16.2
2014-15 * MIA 26 35 50.2 32.9 80.8 1.2 2.3 3.4 5.4 2.9 1.1 2.3 0.2 16.6
2015-16 MIA 72 33 47.7 31.2 72.7 0.8 3.1 3.9 5.8 2.6 1.0 2.6 0.2 14.1
2016-17 MIA 73 34 47.5 40.5 79.0 0.9 3.0 3.8 5.8 2.7 1.2 2.9 0.2 20.3
2017-18 MIA 75 32 45.0 37.0 80.1 0.7 3.4 4.1 4.8 2.4 0.8 2.2 0.2 17.3
2018-19 MIA 36 28 41.3 34.8 78.2 0.6 2.5 3.1 4.8 2.3 0.8 2.0 0.1 13.7
2019-20 MIA 59 28 44.1 36.7 77.6 0.5 2.7 3.2 5.1 2.1 0.7 2.4 0.2 16.2
Total   817 28 46.4 36.3 76.4 0.7 2.3 3.1 4.8 2.3 1.0 2.3 0.2 13.9
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés