Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Brad Stevens revient sur les « détails » qui ont fait basculer la série entre le Heat et les Celtics

Les trois options offensives de Miami, les pertes de balle, la dimension physique de Bam Adebayo et Jimmy Butler… Brad Stevens décortique comment le Heat s’est hissé en Finals.

Considéré comme l’un des tout meilleurs coachs de NBA, Brad Stevens a toutefois été pas mal critiqué durant ces playoffs. Et si ses Celtics s’en sont finalement sortis face aux Raptors, la défaite face au Heat est aussi pour lui.

Le technicien est ainsi revenu sur ce qui a fait basculer la série en faveur de Miami.

« Je crois qu’il faut en revenir aux matchs de façon individuelle », explique l’entraîneur. « On le fait toujours, notamment pour les rencontres qu’on perd d’un cheveu. Et dans tous les matchs qu’on perd, il y a toujours des moments où on aurait aimé faire une petite chose différemment. Sur les choses qu’on a essayées ou qu’on n’a pas essayées, je dirais qu’on a quand même tenté pas mal de trucs. Ils ont clairement été meilleurs que nous sur les fins de match. Ils étaient très soudés, et c’était la meilleure équipe qu’on a affrontée, d’assez loin, parce que défensivement, ils étaient très bons et ils avaient des options. En attaque, la différence entre Miami et les autres équipes qu’on avait affrontées, c’est qu’ils pouvaient marquer de trois façons différentes. Ils pouvaient marquer grâce à leurs coupes et leurs mouvements, et tout le monde a eu du mal à contenir ça pendant les matchs de classement et les playoffs. Je pense qu’on a fait du bon travail sur ça la plupart du temps. Notre défense sur le pick-and-roll a progressé au fur et à mesure de la série. C’était problématique au début mais ça s’est amélioré. La troisième façon, et c’est désormais courant en playoffs, c’est qu’ils pouvaient choisir des duels avantageux et ils ont pas mal essayé de le faire. Ils ont fait du bon travail pour utiliser différents joueurs, à différents moments, pour utiliser ces avantages. Il y avait beaucoup d’améliorations à faire durant la série en tant qu’équipe. »

Brad Stevens reconnait en tout cas que Miami « méritait de passer » car la troupe d’Erik Spoelstra « était la meilleure équipe », mais il assure que si le résultat l’a déçu, il reste fier de l’implication de ses joueurs.

« Lorsqu’on compare les 17 premiers matchs de la saison avec les 17 des playoffs, Jaylen Brown et Jayson Tatum ont progressé dans tous les domaines statistiques »

Quant à la « zone », il pense que les Celtics ont plutôt su l’apprivoiser, et pointe surtout un autre problème.

« Au début de la série, notamment lors du Game 1, le problème venait du fait qu’on était trop statiques. On a progressé sur ça et on a bien attaqué leur défense individuelle et c’est pour ça qu’ils ont fait pas mal de zone. Les cinq premières mi-temps, on était bien en attaque. Chaque fin de match a été marquée par différents problèmes. Plusieurs fois, dans cette série, ce sont les pertes de balle qui ont été le plus gros facteur en fin de match parce que non seulement elles nous privaient de points, mais elles leur permettaient d’en inscrire de l’autre côté. Il y avait une myriade de petites choses, et c’est certain qu’on a besoin de mieux finir les matchs. C’était une année intéressante dans ce sens parce que les premiers mois, on était très bons pour finir les rencontres, puis on a eu quelques problèmes de ce côté-là en mars et c’est revenu nous hanter dans cette série. »

Un autre problème soulevé par Brad Stevens, c’est que les joueurs du Heat, en particulier Bam Adebayo et Jimmy Butler, ont réussi à s’imposer physiquement pour aller dans leurs zones préférentielles. Boston a-t-il donc manqué de puissance à l’intérieur ? Le coach ne veut pas rentrer dans ce débat, et défend Daniel Theis, qui a pourtant souffert face à son homologue floridien, notamment dans ce Game 6 décisif où il a été attaqué systématiquement.

Mais l’entraîneur préfère mettre en avant le positif, et notamment la progression de son groupe.

« Il y a tellement de choses qui doivent tourner en votre faveur. En même temps, c’est la troisième fois que je vais en finale de conférence à l’Est, avec trois groupes différents. Il y a des points communs. Brown et Smart ont toujours été là, et leurs rôles ont grandi. Jayson Tatum était là (lors des deux dernières). C’est un très bon groupe. Par rapport à ce qu’on a accompli et ce qu’on peut faire, avec notre marge de progression, cet effectif a une chance d’être spécial. C’est ce qui est encourageant et je suis enthousiaste. Cet espoir vient beaucoup de Jaylen (Brown) et Jayson (Tatum), en particulier, de leur progression. Lorsqu’on compare les 17 premiers matchs de la saison avec les 17 des playoffs, ils ont progressé dans tous les domaines statistiques. Quand je pense à cette progression, sur une saison, par rapport à leur âge et ce qu’on peut construire, je me dis qu’on a un tas de gars qui peuvent faire de belles choses et montrer l’exemple. Essayons de gommer certaines choses et voyons ce qu’on peut accomplir. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Jayson Tatum 66 34.3 45.0 40.3 81.2 1.0 6.0 7.0 3.0 2.3 1.4 0.9 2.1 23.4
Kemba Walker 56 31.1 42.5 38.1 86.4 0.6 3.2 3.9 4.8 2.1 0.9 0.5 1.6 20.4
Jaylen Brown 57 33.9 48.1 38.2 72.4 1.1 5.3 6.4 2.1 2.2 1.1 0.4 2.9 20.3
Gordon Hayward 52 33.5 50.0 38.3 85.5 1.1 5.6 6.7 4.1 1.8 0.7 0.4 1.8 17.5
Marcus Smart 60 32.0 37.5 34.7 83.6 0.7 3.0 3.8 4.8 1.7 1.7 0.5 2.7 12.9
Daniel Theis 65 24.1 56.6 33.3 76.3 2.2 4.4 6.6 1.7 0.8 0.6 1.3 3.4 9.2
Enes Kanter 58 17.0 57.2 14.3 70.7 2.8 4.6 7.4 1.0 1.0 0.4 0.7 1.7 8.1
Brad Wanamaker 71 19.3 44.8 36.3 92.6 0.3 1.7 2.0 2.5 1.1 0.9 0.2 1.9 6.9
Robert Williams 29 13.4 72.7 0.0 64.7 1.4 3.0 4.4 0.9 0.7 0.8 1.2 1.8 5.2
Tremont Waters 11 10.8 28.6 16.7 100.0 0.0 1.1 1.1 1.5 1.4 0.9 0.2 1.2 3.6
Grant Williams 69 15.1 41.2 25.0 72.2 0.9 1.7 2.6 1.0 0.7 0.4 0.5 2.4 3.4
Semi Ojeleye 69 14.6 40.8 37.8 87.5 0.4 1.7 2.1 0.5 0.3 0.3 0.1 1.2 3.4
Javonte Green 48 9.7 50.0 27.3 66.7 0.5 1.4 1.9 0.5 0.5 0.5 0.2 0.9 3.4
Tacko Fall 7 4.6 78.6 0.0 33.3 0.1 2.0 2.1 0.1 0.4 0.1 0.6 1.0 3.3
Carsen Edwards 37 9.5 32.8 31.6 68.4 0.2 1.1 1.3 0.6 0.4 0.3 0.1 0.9 3.3
Romeo Langford 32 11.6 35.0 18.5 72.0 0.5 0.8 1.3 0.4 0.3 0.2 0.2 1.0 2.5
Vincent Poirier 22 5.9 47.2 50.0 85.7 0.6 1.4 2.0 0.4 0.4 0.1 0.4 1.1 1.9

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés