Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Daniel Theis, l’intérieur caméléon

L’intérieur allemand fait parler sa polyvalence et sa lecture du jeu pour devenir un pion essentiel des Celtics.

Pour certains, c’est le joueur le plus sous-estimé de ces playoffs. Tout simplement parce qu’il est le joueur de l’ombre. Celui dont on en parle pas, spécialiste du sale boulot.

Mais Daniel Theis est beaucoup plus que ça à Boston, et ce n’est pas un hasard s’il est devenu le titulaire indiscutable avec une régularité impressionnante : 9.2 points, 6.6 rebonds et 1.3 contre de moyenne en saison régulière contre 9.1 points, 6.4 rebonds et 1.4 contre en playoffs. Sa force ? Il s’adapte à tout type d’adversaire, qu’il s’agisse de Joel Embiid au premier tour, de Marc Gasol en demi-finale de conférence, et désormais Bam Adebayo.

« Face à Miami, c’est différent. La première série, face aux Sixers, c’était du post-up tout le temps. Face aux Raptors, beaucoup de pick-and-roll. Désormais, face à Bam, c’est plus ou moins comme lorsque nous avions Al Horford. C’est un point forward. Il monte la balle et crée des actions. Mon boulot, c’est de lui mettre davantage de pression. Lors du premier match, il était trop à l’aise pour faire des passes. Dans l’ensemble, je dois lui mettre plus de pression pour qu’il soit moins à l’aise dans sa relation avec ses arrières. Tenter de le sortir de son match. »

L’autre rôle de Daniel Theis, cette fois en attaque, est de libérer de l’espace pour ses coéquipiers par ses écrans et son positionnement. Il cible en priorité Kemba Walker, pas au mieux depuis plusieurs matches.

« On doit l’aider, à trouver des positions faciles, et moi en particulier. Je dois le démarquer davantage sur des écrans lorsqu’il a le ballon, et même les autres. Quand il n’a pas le ballon, on doit lui poser des écrans, peut-être pour du catch-and-shoot à 3-points, plutôt que de le laisser simplement jouer en isolation ou tenter des step-back. Surtout en début du match. On a besoin de lui, et on a besoin qu’il soit agressif et que surtout dès le début de match, il enchaîne et qu’il ait de bonnes sensations. »

Sur le plan mental, est-ce que l’équipe va se remettre d’une telle défaite après prolongation, après avoir gâché une belle avance en dernier quart-temps ?

« La série face aux Raptors nous a beaucoup aidés. On a perdu sur un game-winner. On a perdu après deux prolongations. Au final, on ne peut pas être trop frustrés. C’est juste un match. On a vraiment mal joué. On a donné 30 ou 40 points sur le jeu de transition alors qu’on possède la meilleure défense des playoffs dans ce secteur. Et on a perdu que de trois points en prolongation. Il y a tellement de place pour progresser. »

Daniel Theis Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 BOS 63 15 54.1 31.0 75.3 1.4 2.9 4.4 0.9 2.5 0.5 0.9 0.8 5.3
2018-19 BOS 66 14 54.9 38.8 73.7 1.3 2.1 3.4 1.0 2.4 0.3 0.5 0.6 5.7
2019-20 BOS 65 24 56.6 33.3 76.3 2.2 4.4 6.6 1.7 3.4 0.6 0.8 1.3 9.3
Total   194 18 55.5 34.4 75.3 1.6 3.1 4.8 1.2 2.8 0.5 0.7 0.9 6.7

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés