Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Jae Crowder : « Dans chaque club où j’ai joué, j’ai eu un rôle »

C’est la particularité de l’ailier du Heat : échangé cinq fois en huit ans de carrière en NBA, le trentenaire n’a jamais baissé les bras, à l’image de son dernier trade à Miami, où il joue un rôle important.

Jae Crowder aurait pu se tourner vers une carrière de « journey-man », ces joueurs de bout du banc, bien pratiques pour boucler un effectif et rendre service sur de courtes séquences. Il aurait même pu finir loin de la NBA, coupé comme bon nombre d’éléments dans son cas.

Mais l’ailier, qui a déjà été échangé cinq fois en huit ans de carrière, a toujours su rebondir. À chaque fois, Jae Crowder a été impliqué dans de gros trades (Rajon Rondo, Kyrie Irving, Joe Johnson et Mike Conley Jr), dans lesquels il représentait, certes, une variable d’ajustement, mais aussi un vrai profil, recherché, celui de « 3&D ».

Important sur le terrain comme en dehors

Et lorsqu’on lui demande pourquoi il a si souvent servi de monnaie d’échange, l’intéressé reste perplexe.

« Je ne peux vraiment pas l’expliquer, mais il s’agit de beaucoup d’échanges avec de grands noms, » avance-t-il ainsi. « Voilà comment je vois les choses et comment ça continue de me pousser : on voit beaucoup de joueurs échangés et qui se retrouvent virés lorsqu’ils arrivent dans une nouvelle équipe. C’est quelque chose qui ne m’est jamais arrivé. À chaque fois que j’ai été échangé, j’ai été en mesure de tenir un rôle, j’ai été désiré. Je crois que ça en dit beaucoup sur mon travail, donc je ne vois pas ça comme une mauvaise chose. Je ne suis pas frustré par ce processus, parce que j’ai l’impression que dans chaque équipe dans laquelle je suis allé, j’ai eu un rôle à jouer ».

À Miami, comme lors de ces précédents arrêts, Jae Crowder a réussi à trouver son rôle. La volonté première du Heat était sans doute de faire venir un joueur du calibre d’Andre Iguodala et de se séparer de Dion Waiters. Mais au fond, qu’importe ? L’ailier est aujourd’hui devenu une pièce de choix du dispositif d’Erik Spoelstra…

« Je ne sais jamais si c’est l’autre équipe qui demande à me recruter ou si c’est l’équipe de laquelle je viens qui veut me mettre dehors, mais ça finit toujours par fonctionner au bout du compte, » ajoute-t-il. « J’ai toujours pu jouer au plus haut niveau et avoir un rôle significatif dans l’équipe dans laquelle j’avais été tradé ».

Free agent à la fin de la saison

Au-delà des garanties qu’il apporte en terme de jeu, Jae Crowder a également eu pour atout sa réputation de coéquipier modèle, de joueur d’équipe dans tous les sens du terme, privilégiant ses relations avec les joueurs plutôt que de se faire bien voir auprès de coachs ou dirigeants.

« J’ai toujours été apprécié par mes coéquipiers, par mes pairs. Et c’est ce qui compte le plus pour moi, » poursuit-il. « Avec les coaches, les dirigeants, c’est du business. Ce sont mes coéquipiers qui jouent pour moi, et au bout du compte, c’est avec eux que je vais faire la guerre chaque soir. Une fois que vous créez des liens dans les vestiaires, le reste importe peu. Tant que j’ai le respect de mes coéquipiers, que je peux venir travailler tous les jours et m’amuser avec les gars avec qui je suis sur le terrain… C’est comme ça que je vois les choses. Et je peux dire que dans chaque équipe où je suis allé, j’ai eu le respect du vestiaire, j’ai été une voix. Dans chaque vestiaire, j’ai eu un un rôle taillé pour être un leader, juste par mon éthique de travail, par rapport à ma façon de jouer ».

À la fin de la saison, Jae Crowder sera free agent et pourrait donc à nouveau être amené à faire ses valises. Reste à voir s’il aura convaincu le « front office » du Heat de le prolonger où s’il devra repartir de zéro, ailleurs. Un scénario que le trentenaire a déjà vécu à de nombreuses reprises.

Jae Crowder Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 DAL 78 17 38.4 32.8 64.4 0.5 2.0 2.4 1.2 1.6 0.8 0.6 0.2 5.0
2013-14 DAL 78 16 43.9 33.1 75.4 0.6 1.9 2.5 0.8 1.3 0.8 0.5 0.3 4.6
2014-15 * All Teams 82 20 42.0 29.3 77.3 0.9 2.7 3.6 1.2 1.7 0.9 0.6 0.3 7.7
2014-15 * BOS 57 24 41.8 28.2 76.2 1.1 3.6 4.6 1.4 2.0 1.0 0.7 0.4 9.5
2014-15 * DAL 25 11 43.4 34.2 90.9 0.5 0.7 1.2 0.5 1.0 0.6 0.4 0.2 3.6
2015-16 BOS 73 32 44.3 33.6 82.0 1.0 4.2 5.1 1.9 2.7 1.7 1.1 0.5 14.2
2016-17 BOS 72 33 46.3 39.8 81.1 0.7 5.1 5.8 2.2 2.2 1.0 1.1 0.3 13.9
2017-18 * All Teams 80 26 40.4 32.3 81.8 0.7 2.7 3.4 1.2 2.3 0.8 0.9 0.3 9.7
2017-18 * CLE 53 25 41.8 32.8 84.8 0.8 2.5 3.3 1.1 2.3 0.8 0.8 0.2 8.6
2017-18 * UTH 27 28 38.6 31.6 76.8 0.7 3.1 3.8 1.5 2.3 0.9 1.2 0.3 11.8
2018-19 UTH 80 27 39.9 33.1 72.1 0.8 4.1 4.8 1.7 2.1 0.8 1.1 0.4 11.9
2019-20 * All Teams 65 29 40.1 34.3 77.6 0.8 5.1 5.9 2.5 2.2 1.1 1.1 0.4 10.5
2019-20 * MEM 45 29 36.8 29.3 78.9 0.9 5.3 6.2 2.8 1.9 1.0 1.2 0.3 9.9
2019-20 * MIA 20 28 48.2 44.5 73.3 0.6 4.8 5.4 1.8 2.9 1.3 0.8 0.5 11.9
Total   608 25 42.1 34.0 77.8 0.7 3.4 4.1 1.5 2.0 1.0 0.9 0.3 9.6

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés